Pour gérer le secteur agricole, un groupe nigérian exige l’engagement de praticiens

0 309

Le projet national sur les produits agricoles 2023 a exhorté le président Bola Tinubu à nommer des professionnels pour gérer le secteur agricole afin de parvenir à la sécurité alimentaire nationale.

Le groupe d’experts, composé de plus de 70 associations de produits agricoles, a lancé cet appel lors d’une conférence de presse à Abuja ce vendredi.

S’exprimant au nom du groupe, Alhaji Ali Baba, président de la Pastoral and Livestock Feeds Association, a intimé que la nomination d’experts de l’association pour gérer le secteur aiderait à utiliser l’agriculture pour le développement national.

“En tant que représentants d’une association comprenant des agriculteurs, des producteurs, des commerçants et d’autres parties prenantes impliquées dans la chaîne de valeur agricole, nous reconnaissons le rôle important que joue l’agriculture dans le développement de notre nation.

“Avec les récents progrès réalisés par le gouvernement nigérian pour donner la priorité à l’agriculture et atteindre l’autosuffisance en matière de production alimentaire, nous pensons que l’implication des acteurs clés de la Commodities Association dans les processus de prise de décision renforcera la croissance et le succès du secteur”, a-t-il rappelé.

M. Baba a ajouté que le fait de confier la gestion du secteur aux représentants de l’association favoriserait le partenariat entre le gouvernement et la base, ainsi que la transformation du secteur.

“Nous sommes prêts à soutenir, travailler et collaborer avec le gouvernement dans ses efforts pour atteindre la sécurité alimentaire, améliorer les moyens de subsistance des agriculteurs et propulser le secteur agricole vers une croissance et un développement durables.

“Parce que la sécurité alimentaire est la sécurité nationale et nous sommes convaincus qu’avec le président Asiwaju Bola Ahmed Tinubu et le vice-président Kashim Shettima, aucun agriculteur ne sera laissé pour compte”, a-t-il lancé.

M. John Adekoredo, directeur national de LAWPA Nigéria, a souligné qu’en tant que dirigeants et représentants de divers groupes de produits agricoles, ils comprennent leurs défis et les moyens appropriés pour les relever.

“Nous avons mis nos ressources, notre savoir-faire technique, en contact avec l’extérieur du pays pour apporter de la valeur ajoutée à la chaîne de valeur agricole.

“Ces derniers temps, les politiques gouvernementales ont été adoptées sans tenir compte des personnes qui nourrissent le pays.

“En tant que présidents des produits de base, nous sommes la voix des agriculteurs nigérians et nous leur disons de respirer et nous ne pourrons le faire que lorsque nous comprendrons leurs difficultés et que nous serons à la tête des affaires en occupant ces postes.

Alhaji Iliyasu Bulama, président de la National Association of Cattle Dealers, Processors and Marketers of Nigeria (NACDPAMN), a insisté sur le fait que la nomination des membres du projet sur les produits de base contribuerait à résoudre les conflits entre agriculteurs et éleveurs.

“Si cela est pris en considération, il n’y aura pas de combats entre les éleveurs et les agriculteurs et l’insécurité et le banditisme seront stoppés.

“En effet, si vous gérez les éleveurs, si vous les placez dans des endroits où ils pratiqueront l’agriculture moderne en termes de ranchs, la criminalité diminuera”, a-t-il conseillé.

De même, Dr Sadiq Hassan-Arivi, expert en sécurité, a réitéré que la nomination d’acteurs compétents dans le secteur permettrait de lutter contre l’insécurité, de stimuler la productivité agricole et de générer des revenus pour le pays.

“En termes de sécurité, le gouvernement actuel a déclaré que l’un des objectifs des nouveaux chefs de service de sécurité est de veiller à ce que les exploitations agricoles soient sûres pour que les agriculteurs puissent travailler.

“Les problèmes d’affrontements entre agriculteurs et éleveurs et de banditisme appartiendront au passé.

“Par ailleurs, les agriculteurs doivent soutenir le gouvernement et s’assurer qu’ils font partie de son projet.

“Il est impossible de parler d’agriculture sans les agriculteurs et c’est pourquoi le gouvernement prend la question très au sérieux”, a-t-il noté.

M. Retson Tedheke, président du Nigeria Farmers Group and Cooperative Society (NFGCS), a informé que l’investissement et la gestion compétente du secteur agricole créeraient des opportunités d’emploi, de la nourriture, de l’économie et de la sécurité culturelle.

Tedheke a déduit: “C’est un appel au gouvernement pour qu’il place les personnes qui savent comment faire le travail à des postes qui leur permettent de le faire.

Il a ainsi appelé le président à s’assurer que ceux qui gèrent les affaires des agriculteurs le fassent au nom des agriculteurs.

Leave A Reply

Your email address will not be published.