Fin des subventions: le gouvernement nigérian et les syndicats reprennent les pourparlers

Détails avec Timothy Choji, Abuja

0 199

Le gouvernement nigérian et les syndicats se sont retrouvés lundi à la Villa présidentielle, à Abuja, pour examiner les moyens d’atténuer les effets de la suppression des subventions sur le supercarburant.

Le conseiller spécial du président pour les tâches spéciales, la communication et la stratégie, Dele Alake, a déclaré aux correspondants de la maison d’État à la fin de la réunion qu’un comité de pilotage a été mis en place, ainsi que des comités techniques qui aideront à mettre en œuvre les mesures palliatives prévues pour les Nigérians.

Il a déclaré : “Comme nous l’avons promis la dernière fois, nous avons mis en place un comité de pilotage : “Comme nous l’avions promis la dernière fois que nous nous sommes rencontrés, lorsque les syndicats ont annulé leur projet de grève, nous avons tenu une réunion aujourd’hui. Nous avons passé en revue toutes les demandes présentées par les syndicats, c’est-à-dire le gouvernement et les syndicats, et la dernière fois, ils ont dit qu’ils allaient retourner auprès de leurs cadres et procéder à des consultations, de sorte que nous nous sommes réunis à nouveau aujourd’hui.

“C’est exactement ce que nous avons fait. Lors de la réunion d’aujourd’hui, les deux parties ont examiné la liste et nous avons coché celles qui étaient viables et qui sont maintenant réparties en trois catégories : celles qui peuvent faire l’objet d’une attention immédiate et celles qui peuvent être réalisées à moyen et à long terme”.

Comités

Dele Alake a ajouté qu’un comité de pilotage a été mis en place, ainsi que des comités techniques qui aideront à réaliser le rêve de fournir l’intervention qui atténuera les effets de la suppression des subventions.

“Des groupes de travail ont été constitués lors de la réunion d’aujourd’hui. Il y a un comité directeur qui servira de centre d’information et d’autres comités comprenant les deux parties, le gouvernement et les syndicats. Ils travailleront ensemble de manière harmonieuse et efficace pour parvenir à la résolution finale de toutes les demandes des travailleurs et de ce que nous (le gouvernement) appelons des interventions”, a-t-il expliqué.

Le président du Nigeria Labour Congress, Joseph Ajero, et son homologue du Trade Union Congress, Festus Osifo, ont tous deux confirmé la mise en place de comités de pilotage et de comités techniques qui commenceront leurs travaux immédiatement et les achèveront dans un délai maximum de huit semaines.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.