Le gouverneur Alia appelle les Nigérians à protéger la démocratie

Détails avec Aloysius Umalo, Makurdi

0 180

Le gouverneur Hyacinth Alia de l’État de Benue, dans le centre-nord du Nigeria, a exhorté les Nigérians à ne pas prendre les opportunités offertes par la démocratie pour acquises.

Le gouverneur Alia a déclaré cela lundi dans un message diffusé au peuple de l’État de Benue pour marquer la célébration de la Journée de la démocratie de cette année.

Il a demandé aux hommes politiques de protéger la démocratie, ajoutant que les sacrifices des héros de la nation appellent au maintien des principes démocratiques pour le confort actuel de tous les Nigérians et le bénéfice futur des générations à venir.

Il a déclaré qu’il utiliserait le mandat qui lui a été donné par les urnes comme une opportunité de redresser les torts et de raviver l’espoir des électeurs qu’un meilleur Benue est possible et même à portée de main.

“Nous vous assurons que nous ne sommes pas le gouvernement d’un parti politique particulier, d’un groupe ethnique ou d’une religion. En fait, nous ne sommes pas seulement pour les habitants de la province de Benue. Nous considérons tous les habitants légitimes de la province comme notre peuple et nous les traiterons toujours avec équité, respect et bienséance”, a promis Alia.

Le gouverneur a donné un aperçu de quelques décisions clés prises par son administration jusqu’à présent, en particulier le récent licenciement de plus de 4000 travailleurs.

Read Also: La journée de la démocratie nigériane se déroule dans une ambiance calme

“En ce qui concerne les recrutements et les nominations, nous avons constaté qu’ils étaient entachés d’irrégularités. Plus précisément, le Secrétariat de la fonction publique a recruté 2 194 personnes par l’intermédiaire de l’administration sortante.

“Le Conseil de l’éducation de base universelle de l’État (SUBEB) a employé 3 028 personnes alors que le nombre approuvé était de 2 500 seulement, tandis que les remplacements effectués étaient supérieurs à 5 000”.

Selon le gouverneur, la situation n’est pas différente au sein du Benue State Teaching Service Board (TSB), qui emploie plus de 2 500 enseignants pour les Grant-in-Aid Schools (écoles subventionnées).

“Les remplacements ont été de l’ordre de 2 484. Dans l’ensemble de l’exercice, aucune procédure régulière n’a été adoptée. En outre, l’emploi a été déséquilibré en faveur de quelques zones de gouvernement local et n’a pas pris en considération le principe de la nature de l’État”.

Le gouverneur a noté qu’en plus des raisons susmentionnées, “aucune provision budgétaire n’a été faite pour couvrir les recrutements, de même qu’il n’y a pas eu d’annonce dans aucun média comme l’exigent les dispositions des règles guidant le service en la matière”, ajoutant qu'”aucun entretien n’a été mené pour déterminer l’aptitude ou non des candidats”.

Le gouverneur Alia a expliqué que le processus engagé par son administration n’était en aucun cas le signe d’une chasse aux sorcières, compte tenu de certaines des décisions clés qu’il a prises jusqu’à présent dans l’exercice de ses fonctions.

Il a assuré que le non-paiement des salaires qui a affecté l’administration précédente serait bientôt terminé, car son gouvernement est prêt à commencer le paiement régulier des salaires à partir du 25 juin 2023.

Leave A Reply

Your email address will not be published.