Nigéria: approbation d’un budget de 2,4 milliards de naira consacré au centre national de médecine sportive et de haute performance

Propos recueillis par Lekan Sowande, Abuja

0 315

Dans le but de moderniser les installations sportives du pays et d’améliorer les performances des athlètes nationaux afin qu’ils montent le plus possible sur le podium, le Conseil exécutif fédéral (FEC) a approuvé la somme de 2,4 milliards de nairas pour la construction d’un nouveau centre national de médecine sportive et de haute performance au Stade national Moshood Abiola, à Abuja.

Le ministre des sports et du développement de la jeunesse, M. Sunday Dare, a fait cette révélation lors d’un briefing avec les correspondants de la State House à la fin de la réunion hebdomadaire du Conseil exécutif fédéral qui s’est tenue à la Villa présidentielle d’Abuja.

Selon lui, le ministère des sports et du développement de la jeunesse n’avait présenté qu’un seul mémo relatif à la médecine sportive nationale et à la construction d’un centre de haute performance dans le package B du stade Moshood Abiola, qui a été gracieusement examiné et approuvé.

Selon lui, “la FEC a approuvé la construction du Centre national de médecine sportive et de haute performance à Abuja afin d’améliorer les performances globales des athlètes nigérians. Le manque d’installations de ce type a été l’un des inconvénients du développement sportif et des performances des athlètes dans le pays”.

M. Dare a expliqué que les pratiques de développement du sport à l’échelle mondiale font du centre de haute performance un élément majeur de la mise en condition de leurs athlètes. “L’absence de cet apport scientifique dans notre développement sportif au fil du temps ne nous a pas aidés à atteindre les performances maximales que nos athlètes peuvent réaliser sur le podium.

”Nous avons vu, en particulier au Kenya et en Afrique du Sud, où nous avons quelque chose d’approchant et quelles sont leurs performances”, a-t-il précisé.

Le ministre a ajouté que, contrairement à d’autres projets antérieurs, le nouveau centre de haute performance est doté d’une structure de maintenance intégrée dans sa conception du cycle de vie. “À l’heure où nous parlons, plus de 80 % des équipements qui seront nécessaires, dont certains équipements numériques, sont déjà sécurisés et obtenus au Moshood Abiola National Stadium. Ce dont nous avons besoin, c’est de construire le bâtiment spécialisé où nous allons installer tous ces équipements.

Si cela est fait, le premier centre de haute performance de tout le continent africain est celui d’Afrique du Sud et si nous sommes en mesure d’achever celui d’Abuja ici, ce sera le deuxième en Afrique”.

Il a ajouté que le projet devrait être achevé dans trois ans.

M. Dare a également précisé que grâce à l’engagement de l’administration dirigée par le président Muhammadu Buhari en faveur du développement du sport, son ministère a pu réparer le stade Moshood Abiola National Stadium, à Abuja, à la satisfaction de la Confédération africaine de football (CAF), insistant sur le fait qu’une équipe de l’organe directeur du football continental a donné le feu vert à deux stades au Nigéria, pour accueillir les compétitions de la CAF.

“La CAF a approuvé deux stades au Nigéria, le Moshood Abiola National Stadium Abuja et le Godswill Akpabio International Stadium à Uyo, dans l’Etat d’Akwa Ibom, pour accueillir les événements de la CAF. Nous avons également réparé le National Stadium Surulere, à Lagos, et les gens utilisent les installations, à l’exception du mainbowl de 50 ans”, a expliqué M. Dare.

Pendant que je quitterai mes fonctions à la fin de cette administration, “je veux m’assurer que le sport prospère sous l’autorité du nouveau ministre des sports, avec l’approbation des installations”, a conclu M. Dare.

Leave A Reply

Your email address will not be published.