La Chambre des représentants approuve la demande de prêt de 22,7 billions d’euros du président Buhari

Details avec Gloria Essien, Abuja

0 146

 

La Chambre des représentants a approuvé la demande du président Muhammadu Buhari de restructurer le prêt de 22,7 trillions de nairas accordé au gouvernement fédéral par la  en vertu de la disposition relative aux voies et moyens (Ways and Means).

Cette disposition permet au gouvernement d’emprunter auprès de la banque centrale s’il a besoin d’un financement à court terme ou d’un financement d’urgence pour financer les rentrées de fonds attendues par le gouvernement en cas de déficit budgétaire.

Le gouvernement fédéral a déclaré qu’il rembourserait le prêt qui, en décembre 2022, s’élevait à 22,7 billions de nairas au moyen de titres tels que l’émission de bons du Trésor et d’obligations.

En décembre de l’année dernière, le président Buhari avait demandé aux deux chambres de l’Assemblée nationale d’approuver la proposition.

Mais les législateurs n’ont pas pu examiner la demande avant les vacances électorales, de Pâques et du Ramadan.

Après la reprise des travaux mardi, le Sénat a approuvé la demande mercredi et la Chambre des représentants a fait de même jeudi.

C’était à la suite de l’examen et de l’approbation du rapport de la commission des finances, des banques et de la monnaie et des aides, des prêts et de la gestion de la dette, au nom de James Abiodun Faleke (APC, Lagos) par la commission des approvisionnements.

Le rapport demande à la Chambre d’ : “Approuver les avances supplémentaires de 1 000 milliards de dollars demandées par les voies et moyens pour la mise en œuvre de la loi de finances supplémentaire de 2022 telle qu’adoptée par l’Assemblée nationale.

“Approuver la titrisation de l’encours total des voies et moyens dans les conditions suivantes : montant, N23 719 703 774 306,90 ; durée de 40 ans ; moratoire sur le remboursement du principal de trois ans ; prix/taux d’intérêt de 9 pour cent par an”.

Lors de la séance plénière, les commissions ad hoc chargées d’enquêter sur le volume de carburant consommé quotidiennement et sur l’état des raffineries ont soumis leurs conclusions et recommandations à l’examen.

Le vice-président de la Chambre des représentants, Idris Wase, qui présidait la session plénière, a déclaré que les rapports seraient examinés la semaine prochaine, mardi, et a demandé au greffier de mettre des copies des rapports à la disposition des députés.

“Le greffier doit s’assurer que tous les membres reçoivent des copies de ces rapports avant mardi, car ils sont importants et aideront à la prise de décision pour le gouvernement sortant et entrant”, a déclaré M. Wase.

Leave A Reply

Your email address will not be published.