Le Sénat nigérian modifie la loi de finances pour l’année 2022

Détails avec Edwin Akwueh, Abuja

0 234

Le Sénat nigérian a adopté mardi la loi de finances 2022 amendée et la loi de finances complémentaire, afin de prolonger sa durée jusqu’en juin 2023.

Deux autres projets de loi ont également été adoptés mardi, à savoir le projet de loi sur l’arbitrage et la médiation 2023, ainsi que le projet de loi sur l’établissement du collège fédéral d’agriculture (technique) d’Ogboinbiri, dans l’État de Bayelsa, 2023.

Le Sénat a également approuvé l’ordre exécutif du président Buhari demandant la création de dix parcs nationaux supplémentaires dans neuf États de la fédération. Les États concernés sont : Niger, Bayelsa, Kano, Jigawa, Kwara, Katsina, Nasarawa, Osun et Plateau. L’État de Bayelsa dispose de deux parcs nationaux, tandis que les huit autres États disposent d’un parc chacun, conformément à l’ordre du président.

Par ailleurs, le sénateur Sani Musa est optimiste quant au fait que la zone centre-nord obtiendra le premier siège législatif de la 10e Assemblée nationale, en donnant à l’APC et au président élu le plus grand pourcentage de voix lors des élections de 2023.

Le sénateur Musa, qui représente la circonscription sénatoriale de Niger East dans l’État du Niger, au centre-nord du Nigeria, a fait connaître sa position lors d’un entretien avec des journalistes mardi.

Il a également révélé que le parti au pouvoir était déjà en train d’élaborer une formule de zonage pour la direction du 10ème parlement, en prenant sérieusement en compte l’équilibre entre les différents intérêts qui promeuvent l’unité du Nigéria.

Leave A Reply

Your email address will not be published.