Lancement au Royaume-Uni de la stratégie technologique internationale

Détails avec Mnena Iyorkegh,Abuja

0 554

Le gouvernement britannique a lancé à Londres la stratégie technologique internationale, une stratégie pangouvernementale qui définit son approche en matière de leadership technologique sur la scène mondiale.

Cette stratégie présente les travaux réalisés pour établir des partenariats et collaborer avec le Forum mondial sur la technologie de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) afin d’engager la communauté internationale sur la manière de mieux utiliser la technologie.

Elle s’appuiera également sur le succès du Royaume-Uni qui a obtenu un siège au Conseil de l’Union internationale des télécommunications (UIT), en collaborant avec des partenaires pour accroître la connectivité mondiale et en jouant clairement un rôle de chef de file dans le secteur des télécommunications.

Le ministre des affaires étrangères, James Cleverly, a révélé que la stratégie technologique internationale stimulerait la croissance du secteur et renforcerait la position du Royaume-Uni sur la scène internationale.

Il a ajouté qu’elle permettrait également de nouer des liens à long terme qui feraient du Royaume-Uni un lieu d’investissement et de collaboration dans les technologies de l’avenir.

“Aujourd’hui plus que jamais, il est important que le Royaume-Uni se mobilise pour promouvoir l’excellence technologique britannique dans le monde entier et prenne position contre les influences malveillantes qui cherchent à utiliser la technologie contre nous. C’est pourquoi nous avons annoncé cette stratégie, qui nous aidera à réaliser notre ambition de devenir une superpuissance technologique d’ici 2030, en soutenant les entreprises britanniques et en nous aidant à relever les défis de demain grâce à l’innovation et à la collaboration internationale”, a-t-il lancé.

Partenariat international

Le gouvernement britannique travaillera en étroite collaboration avec les gouvernements, les universités et l’industrie afin de tirer parti des atouts du Royaume-Uni en matière de technologie, grâce à des partenariats internationaux avec des nations établies et émergentes, puissantes dans le domaine de la science et de la technologie.

À ce sujet, Michelle Donelan, ministre britannique des sciences, de l’innovation et de la technologie, a évoqué que le Royaume-Uni s’appuierait sur la force du secteur technologique, laquelle est le plus important d’Europe et le troisième au monde en termes de valeur, après les États-Unis et la Chine.

“Nous sommes un vivier de premier ordre pour les technologies émergentes, mais être une superpuissance signifie travailler avec nos partenaires internationaux pour transformer ces technologies naissantes en industries mondiales. Notre stratégie technologique internationale nous permettra d’approfondir la collaboration avec nos alliés sur les technologies de demain, ce qui favorisera la croissance et la prospérité du Royaume-Uni tout en renforçant notre sécurité nationale”, a précisé M. Donelan.

M. Donelan a ajouté que “notre premier envoyé technologique, Joe White, a contribué à renforcer nos liens avec les entreprises technologiques de la Silicon Valley. Fort de ce succès, le Royaume-Uni développera son réseau d’envoyés techniques et d’expertise pour créer le réseau de diplomatie technique le plus étendu au monde. Nous nous en servirons comme d’une plateforme pour faire respecter nos principes, remettre en cause les discours autoritaires et favoriser la collaboration internationale avec l’industrie.

“Les envoyés apporteront leur expertise du secteur technologique, ce qui leur permettra de mettre à profit leur expérience de ce secteur pour renforcer le leadership mondial du Royaume-Uni.

Le cadre britannique pour la science et la technologie a fixé l’ambition pour le Royaume-Uni d’être reconnu internationalement comme une superpuissance technologique d’ici 2030.

La stratégie technologique internationale définit l’alternative du Royaume-Uni, guidée par quatre principes – ouverture, responsabilité, sécurité et résilience – qui façonneront l’avenir de la technologie de manière à promouvoir son utilisation positive et à stimuler l’innovation et le leadership technologique du Royaume-Uni, tout en renforçant notre sécurité face aux menaces nouvelles et émergentes.

Projet de loi sur les start-ups

Par ailleurs, le gouvernement britannique, par l’intermédiaire de son programme ATIP (Africa Technology and Innovation Partnership) et du UK-Nigeria Tech Hub, a soutenu le projet de loi sur la création d’entreprises au Nigéria.

Ce soutien a permis de financer l’engagement des parties prenantes concernées dans tout le pays par le biais de réunions publiques et a également donné accès à des recherches et à des données sur les possibilités existantes pour les jeunes entreprises et les PME.

Ce travail a directement conduit à la formulation d’un projet de loi sur les start-ups au Nigéria, qui garantit que les lois et les réglementations du Nigéria pour les start-ups sont claires et fonctionnent pour l’écosystème.

Leave A Reply

Your email address will not be published.