Le souverain du Nigéria inaugure la journée de la religion africaine au Brésil

Détails avec Qasim Akinreti

0 377

Le souverain nigérian et coprésident du Conseil traditionnel national, Ooni d’Ife, Sa Majesté impériale Adeyeye Enitan Ogunwusi, Ojaja 11, a inauguré la journée annuelle de la religion traditionnelle africaine, appelée Isese Day, au Brésil.

Il a inauguré cette journée religieuse dans la salle de banquet du palais présidentiel de Brazilia, lorsqu’il a été accueilli par le président Lula da Silva dans le cadre d’une visite de travail à Sao Paulo, Rio de Janeiro, Salvador, Bahia et Brasilia.

Sa Majesté impériale, Adeyeye Enitan Ogunwusi, était au Brésil dans le cadre de sa tournée mondiale pour le programme de paix et de progrès des peuples africains, ainsi que pour dévoiler des initiatives de réunification des plus de 100 millions d’Afro-Brésiliens à travers son programme intitulé “Back To Home” (Retour au bercail).

Il a profité de cette visite pour apprécier les contributions exceptionnelles des Afro-Brésiliens au pays et a exhorté le président Lula à ne pas revenir sur sa promesse d’un gouvernement pro-africain inclusif.

“Je me souviens très bien de votre déclaration sur l’amour et le respect des peuples africains lors de votre visite au Nigéria en 2003, alors que l’ancien président Olusegun Obasanjo était en fonction. Nous vous portons dans nos prières et nous prions pour que Olodumare (Dieu) tout-puissant continue à être avec vous. L’Afrique est fière de vous”.

Dans sa réponse, le président Lula da Silva a remercié Ooni et l’a félicité pour sa mission de réunification non seulement des Afro-Brésiliens, mais aussi des Africains du monde entier, ce qui, selon lui, est de bon augure pour la paix dans le monde.

Engagement

Le président Lula a révélé à Ooni Ogunwusi qu’on ne saurait trop insister sur les efforts déployés par les Afro-Brésiliens pour construire la nation brésilienne, ajoutant que son gouvernement s’engageait à renforcer les liens entre le Brésil et l’Afrique, qui est le continent d’origine de son peuple.

”Ma femme est ici et vous appelle toujours “mon père”. Votre amour pour nous et pour notre pays est très apprécié et je vous promets de continuer à aimer l’Afrique. J’ai visité 44 pays d’Afrique et ouvert 19 ambassades parce que le Brésil de mon administration a un pacte historique avec l’Afrique”, a précis le président Lula.

Le président brésilien a assuré que la journée annuelle de la religion africaine – Isese Day – était désormais une réalité au Brésil.

Session parlementaire spéciale

Dans le cadre de son programme officiel au Brésil, Ooni a pris la parole lors d’une session parlementaire à la Chambre fédérale des représentants à Brasilia, où il a appelé à l’unité des descendants africains à travers le monde, exhortant le pouvoir législatif à soutenir le président Lula avec des législations pro-afro-brésiliennes nécessaires.

“Nous ne pouvons pas nous permettre d’être à nouveau divisés. Nous sommes un, indépendamment de la couleur et de la race. Le président Lula est notre fierté, il reste déterminé à bien faire pour l’Afrique, et vous devez le soutenir par des lois utiles à sa mission pour l’Afrique. C’est tout ce que je vous demande si nous sommes vraiment une grande famille. Ce dont nous avons besoin maintenant, c’est de nous unir pour la croissance de toutes les personnes et d’être bons envers tous, quelles que soient les différences religieuses et culturelles”, a-t-il lancé.

Il a assuré aux Brésiliens des parcelles de terrain pour construire des maisons à Ile-Ife, la terre ancestrale du peuple Yoruba.

“Je suis assis sur un trône ancien de plusieurs centaines de siècles, un trône sacré du royaume d’où la plupart d’entre vous ont émigré. Au-delà d’ici, au Brésil, j’ai le plaisir de vous informer que vous avez tous une maison dans mon royaume et qu’il y a des terres libres pour que vous veniez construire vos maisons dans toute l’Afrique.

Un père attentionné

Dans son discours de bienvenue, le vice-président du Parlement, M. Vicentinho Requerente, qui a pris la tête d’autres législateurs pour accueillir le premier monarque africain au Parlement, a qualifié Ooni d’un père attentionné que la communauté afro-brésilienne tient en très haute estime.

Le législateur, qui a exprimé sa joie sincère en portugais, a évoqué : “Votre présence ici aujourd’hui a renforcé la dignité des personnes d’origine africaine au Brésil et ce jour restera un jour historique pour la vie”.

Après la session parlementaire, Arole Oduduwa a été accueilli à la Maison du Nigéria au Brésil par l’ambassadeur du Nigéria dans le pays, l’ambassadeur Ahmad Muhammed Makarfi, qui a conduit d’autres diplomates africains à recevoir le chef spirituel du peuple Yoruba et de la race Oduduwa dans le monde entier.

Le souverain suprême s’est rendu au Brésil avec plus de 40 personnes, dont deux reines et des chefs traditionnels.

Leave A Reply

Your email address will not be published.