L’APC rejette les résultats du scrutin de Bauchi

Détails avec Aanya Igomu, Abuja

0 199

Le All Progressives Congress (APC) a rejeté les résultats des élections au poste de gouverneur de l’État de Bauchi, où la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a déclaré le candidat du Peoples Democratic Party (PDP), Bala Mohammed, vainqueur.

L’APC a demandé à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) d’enquêter sur les informations selon lesquelles son système bimodal d’accréditation des électeurs (BVAS) a été compromis dans de nombreuses unités de vote de l’État de Bauchi.

Annulation des résultats

Dans un communiqué de presse rédigé par son secrétaire national à la communication, Felix Morka, le parti a demandé l’annulation des résultats dans les bureaux de vote où la machine BVAS a été compromise.

Le parti a affirmé que des résultats avaient été annulés dans des bureaux de vote situés dans les fiefs de son candidat au poste de gouverneur, le maréchal de l’air Sadique Abubakar.

Le parti a déclaré : “Avec des cas indiscutables de sur-vote, de fraude électorale massive, de brutalité, de harcèlement, d’intimidation et de violence méprisable généralisée qui ont entaché les élections au poste de gouverneur de l’État de Bauchi,

“Plus précisément, dans les zones de gouvernement local d’Alkaleri, Kirfi, Toro, Warji, Ningi et Zaki de l’État de Bauchi, qui ont connu une violence généralisée, un sur-vote et une fraude massive contre le candidat du All Progressives Congress (APC) au poste de gouverneur, le maréchal de l’air Sadique Abubakar (Rtd.), le fait que des chiffres massifs inexplicables aient été inventés dans des unités de vote où le scrutin n’a pas eu lieu et où les résultats n’ont jamais été collationnés laisse perplexe.

“Les annulations massives des résultats des unités de vote dans les fiefs du candidat de l’APC ont été faites sans justification valable, sauf pour réduire son nombre de voix et donner un avantage indu au candidat du PDP, le gouverneur sortant, Bala Abdulkadir Mohammed”, a indiqué le parti.

L’APC a conseillé à la Commission électorale de profiter de la section de la loi électorale qui lui donne le pouvoir de réviser la déclaration des résultats dans les 7 jours.

Leave A Reply

Your email address will not be published.