Arabie Saoudite : un ressortissant américain emprisonné retrouve la liberté

0 341

Les autorités saoudiennes ont libéré mardi un citoyen américain emprisonné depuis 19 ans pour avoir critiqué le gouvernement sur Twitter, mais il reste interdit de voyager, a déclaré son fils, alors que le royaume cherche à apaiser les tensions avec les États-Unis.

Saad Ibrahim Almadi, 72 ans, a été condamné à 16 ans de prison par un tribunal pénal en 2022 et une cour d’appel a porté sa peine à 19 ans le mois dernier.

Son fils, Ibrahim, a déclaré : “Toutes les charges ont été abandonnées, mais nous devons maintenant nous battre contre l’interdiction de voyager”. Il a ajouté que son père se trouvait chez lui à Riyad avec sa famille. Les rapports indiquent que

Le gouvernement saoudien n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaire. La Maison Blanche et le Département d’État américain n’ont pas réagi dans l’immédiat.

” M. Almadi, qui possède la double nationalité américaine et saoudienne et qui vivait en retraite en Floride, a été arrêté après avoir atterri à Riyad en novembre 2021 sous plusieurs chefs d’accusation, dont le financement du terrorisme et la déstabilisation du royaume.

Son cas, ainsi que ceux d’autres citoyens américains qui restent soumis à une interdiction de voyager en Arabie saoudite, a aggravé les relations déjà tendues entre les deux alliés traditionnels.

Le président américain Joe Biden a déclaré qu’il avait “soulevé ces cas” lors de ses rencontres avec le roi Salman et le prince héritier Mohammed bin Salman lorsqu’il s’est rendu en Arabie saoudite en juillet.

En octobre, Joe Biden a promis que Riyad aurait des conséquences après que l’alliance pétrolière OPEP+, dirigée par l’Arabie saoudite et comprenant la Russie, a décidé de réduire les objectifs de production.

Mais les deux parties se sont efforcées d’améliorer leurs relations récemment.

Leave A Reply

Your email address will not be published.