Une ONG condamne la stigmatisation des personnes atteintes d’albinisme

0 371

Une organisation non gouvernementale (ONG) baptisée l’Initiative pour l’évolution de la cause de l’albinisme (INAAC), a condamné les contenus des médias sociaux qui encouragent la stigmatisation des personnes atteintes d’albinisme (PWA) dans la société.

Déclaration faite par Mlle Joy Odigie, fondatrice d’INAAC, ce mercredi tout en communiquant aux journalistes à Bénin à l’occasion de la Journée 2023 Zéro Discrimination, marquée chaque année le 1er mars. Le thème de la Journée de la discrimination zéro de 2023 est “Sauvez des vies : Décriminaliser.

Selon Mme Odigie, il était inquiétant que la discrimination continue de s’intensifier à l’encontre des personnes atteintes d’albinisme (PWA), notamment en raison du contenu négatif diffusé sur les médias sociaux.

L’albinisme est une maladie génétique qui réduit la production de mélanine, ce qui se traduit par un teint clair, des yeux et des cheveux clairs et une sensibilité accrue aux maladies de la peau et des yeux.

“Au Nigéria, les personnes atteintes d’albinisme ont toujours dû faire face à différentes formes de discrimination sociale et de stigmatisation de la part d’une partie de la population. La discrimination de ce groupe de personnes a conduit à des meurtres, des amputations, des abus et des trafics de parties du corps des PWA dans certaines régions du Nigéria. Il s’agit d’un affront à la dignité et au caractère sacré du corps humain, tels que garantis par le droit international des droits de l’homme.”

Elle regrette que certaines informations erronées sur l’albinisme soient propagées par certains PWA qui se soucient plus des gains financiers que du respect de leurs congénères.

“La discrimination prend différentes formes. Le terme albinos est souvent utilisé de manière péjorative pour déshumaniser les personnes atteintes d’albinisme. Les sketches sont destinés à éduquer les membres de la société et non à déshumaniser les gens. Dépeindre les personnes atteintes d’albinisme comme des aveugles ou les traiter de noms tels que après-midi, faux blancs, est hautement condamnable.

“La représentation et le portrait des personnes atteintes d’albinisme dans les films et les fictions ont été affirmés par différentes organisations d’albinisme et autres comme étant largement négatifs. Cette situation est préoccupante car elle renforce, voire engendre, les préjugés sociétaux et la discrimination à l’encontre de ces personnes. Certaines personnes croient ce qu’elles voient sur les médias sociaux, que cela soit vrai ou non. “

Elle a appelé les médias à contribuer à changer le discours en promouvant une information correcte sur l’albinisme et en démystifiant les mythes. Elle a également plaidé en faveur de lois strictes sur les droits de l’homme qui protégeraient les droits des personnes atteintes d’albinisme dans la société.

Leave A Reply

Your email address will not be published.