Eid

Les experts financiers préconisent des moyens de lutte contre l’inflation

0 151

Des experts financiers ont exhorté le gouvernement nigérian à s’attaquer aux défis de la production intérieure et de l’insécurité alimentaire pour enrayer la hausse de l’inflation dans le pays.

M. Sunny Nwosu, fondateur de l’association des actionnaires indépendants du Nigéria, a révélé que les autorités nigérianes devraient s’attaquer à l’insécurité alimentaire qui, selon lui, stimule l’inflation.

“Le gouvernement fédéral devrait s’attaquer à l’insécurité alimentaire en construisant davantage de réserves stratégiques de céréales et en réparant celles qui sont moribondes dans le pays.

“Cela permettra d’absorber davantage de nourriture produite dans nos silos nationaux afin d’assurer l’autosuffisance alimentaire”, a-t-il lancé.

M. Nwosu a noté que le gouvernement fédéral devait améliorer la situation sécuritaire dans de nombreuses communautés agricoles.

“Il est impératif de résoudre un grand nombre de crises communautaires pour encourager davantage de personnes à retourner dans les fermes.

“Cela améliorera notre production alimentaire et résoudra l’inflation due à l’alimentation”, a précisé M. Nwosu.

Prenant également la parole, Dr Uju Ogubunka, ancien secrétaire exécutif de l’institut de banquiers agrées du Nigéria (CIBN), a intimé que le traitement des vents contraires entravant la production permettrait de réduire l’inflation.

“Des problèmes tels que l’approvisionnement ininterrompu en électricité devraient être mis à la disposition des fabricants locaux afin qu’ils puissent fonctionner à un niveau optimal.

“Cela leur permettra de créer des produits de substitution importés et d’améliorer leur capacité nationale dans le processus”, a intimé M. Ogubunka.

Selon lui, le gouvernement fédéral devrait mettre fin à l’indisponibilité des produits pétroliers raffinés car elle est responsable de la hausse de l’inflation.

“L’augmentation soudaine du prix de l’essence et de ses produits dérivés fait grimper le coût du transport ces derniers temps, qui est répercuté sur le consommateur final à travers l’augmentation des biens et des services”, a souligné M. Ogubunka.

Entretemps, M. Boniface Okezie, président de l’Association des actionnaires progressistes du Nigéria, a évoqué que la banque apex devrait unifier le marché des changes.

“La multiplicité actuelle des taux de change au Nigéria est tout à fait préjudiciable aux entreprises authentiques.

“La multiplicité des guichets laisse place à l’arbitrage sur le marché et prive les entreprises de la possibilité d’accéder véritablement au marché des changes”, a vopi M. Okezie.

Il a noté que les moyens mis en œuvre par la banque centrale pour faire progresser l’économie ont contribué à l’augmentation du taux d’inflation.

“Environ 20 000 milliards de nairas ont été injectés pour financer les finances déficitaires du gouvernement fédéral au fil des années et cela nuit à l’économie car la banque apex a dépassé le seuil prévu”, a intimé M. Okezie.

Le taux d’inflation du Nigéria a augmenté à 21,82 % en janvier, contre 21,34 % en décembre.

Cependant, le taux d’inflation a baissé pour la première fois en 11 mois en décembre, mais il est reparti à la hausse en janvier.

L’inflation des prix alimentaires, qui tient compte des produits agricoles, a augmenté à 24,32 % en janvier, contre 23,75 % en décembre.

Leave A Reply

Your email address will not be published.