Les observateurs de l’UA et de la CEDEAO exigent le téléchargement immédiat des résultats des élections

Détails avec Adoba Echono, Abuja

0 337

Les missions d’observation de l’Union africaine (UA) et celles de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) au Nigeria ont demandé à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de revoir le système de téléchargement des résultats en temps réel en assurant notamment le téléchargement immédiat des résultats des élections sur son portail.

Le chef de la délégation de l’UA et ancien président du Kenya, Uhuru Kenyatta, et le chef de la délégation de la CEDEAO et ancien président de la Sierra Leone, Ernest Koroma, ont déclaré cela lorsqu’ils ont informé les médias du rapport préliminaire des élections à Abuja.

M. Koroma a également demandé à l’arbitre électoral d’intensifier et d’augmenter la fréquence de communication des développements concernant le processus électoral au grand public et de partager rapidement les informations afin de décourager les fausses nouvelles et la désinformation à travers des médias sociaux et d’autres moyens.

Selon le rapport, l’augmentation de la désinformation sur les médias sociaux, y compris les conjectures et les projections trompeuses concernant le résultat des élections générales du 25 février 2023, sont susceptibles de provoquer une désaffection et d’attiser les tensions dans la société.

Les délégations de l’UA et de la CEDEAO ont révélé que le téléchargement opportun des résultats garantirait la crédibilité du processus électoral.

M. Koroma a vopi : “Tout ce que nous pouvons faire à ce stade, comme nous l’avons fait dans le rapport préliminaire, est d’exhorter la CENI à améliorer, dans la mesure du possible, la communication avec le public et les membres des partis politiques.

“Améliorer les méthodes de comptage et de récueil des résultats et revoir le téléchargement, car ce sont tous des systèmes que la CENI avait promis d’utiliser sans aucune difficulté.

“En tant qu’observateurs, nous ne pouvons pas faire de déclarations concluantes, mais nous continuerons à insister auprès de la CENI, car il y a beaucoup d’anxiété, les gens attendent avec impatience.

“Et plus nous tardons, plus nous laissons la place aux spéculations, à la désinformation et à l’information erronée.

“Nous poursuivrons nos engagements avec la CENI et les autres parties prenantes afin de garantir que ce qui a commencé comme un processus relativement pacifique se poursuivra et se terminera d’une manière acceptable pour chacun d’entre nous, y compris la population nigériane.”

Le groupe a également exhorté la CENI à assurer la formation continue du personnel technique et ad hoc afin de gérer et de résoudre de manière professionnelle les problèmes liés à l’usage du dispositif techologique BVAS.

“Nous exhortons les Nigérians à achever un processus commencé de manière encourageante”, a incité M. Koroma.

Les deux groupes ont précisé que les bureaux de vote visités le jour de l’élection ont ouvert plus tard que 8h30, en grande partie à cause de l’arrivée tardive des agents électoraux et du matériel, ainsi que de la lenteur de la mise en place des bureaux de vote.

L’ancien président Kenyatta a également insisté sur le fait que la plupart des bureaux de vote n’étaient pas accessibles aux électeurs, d’autant plus qu’il y avait des difficultés d’accès aux personnes vivant de handicaps, notamment celles qui ont des problèmes de mobilité.

Il a ajouté : “Pendant que le pays attend l’annonce des résultats par la CENI, les missions exhortent les parties prenantes à rester attachées à l’État de droit et aux principes démocratiques jusqu’à la conclusion du processus.

Les missions encouragent également toute partie lésée à utiliser les voies légales de recours”.

Les groupes ont également prévenu les Nigérians contre les violences post-électorales.

Les deux missions ont condamné les violences, les meurtres et les perturbations enregistrés dans certaines parties du pays.

Elles ont exhorté le public à ignorer les provocations et à continuer à se fier aux déclarations officielles sur le processus électoral faites par la CENI et d’autres institutions nationales compétentes.

Leave A Reply

Your email address will not be published.