”La NNPCL dépense plus de 400 milliards de naira par mois pour la subvention du carburant” (Kyari)

0 248

La Compagnie nationale pétrolière du Nigéria Ltd. (NNPCL) a révélé que le montant dépensé en subventions pour le Premium Motor Spirit (PMS), communément appelé essence, avait dépassé les 400 milliards de Naira par mois.

Malam Mele Kyari, directeur général du groupe NNPCL, a révélé cela à Abuja.

M. Kyari a expliqué que la NNPCL dépensait environ N202 en subventions pour chaque litre d’essence consommé dans le pays.

Il a ajouté qu’environ 65 millions de litres de PMS étaient pompés quotidiennement sur le marché par la NNPCL.

Selon M. Kyari, la compagnie pétrolière continuerait à remplir ses obligations en fournissant du PMS au Nigéria, ajoutant que la subvention mensuelle de plus de 400 milliards de dollars avait mis à rude épreuve la trésorerie de la NNPCL.

Selon lui, la NNPCL est le seul importateur d’essence au Nigéria et a continué à jouer ce rôle pendant plusieurs années consécutives, en supportant le coût énorme de la subvention au carburant.

Il a révélé que d’autres négociants en pétrole privés ont cessé d’importer de l’essence au Nigéria en raison des difficultés rencontrées pour obtenir les dollars américains nécessaires à l’importation de PMS.

“Aujourd’hui, en vertu de la loi et des dispositions de la loi portant sur de crédits, l’approvisionnement en produits pétroliers, en particulier le PMS, est subventionné dans notre pays. En termes de données actuelles, il y a trois jours, le coût de débarquement était d’environ 315 N/litre.

“Nos clients sont ici, nous transférons à chacun d’entre eux à N113 par litre.

“Cela signifie qu’il y a une différence de près de N202 pour chaque litre de PMS que nous importons dans ce pays. En calculant, N202 multiplié par 66,5 millions de litres, multiplié par 30 vous donnera plus de N400 milliards de subvention chaque mois”, a-t-il déclaré.

M. Kyari a ajouté que le financement continu de la subvention à l’essence par la NNPCL s’était poursuivi sans que le ministère fédéral des Finances, du Budget et de la Planification nationale ne rembourse, malgré le fait que la subvention ait été prévue dans la loi de finances.

“Il y a une provision budgétaire pour cela. Notre pays a décidé de le faire. Nous sommes donc heureux de le faire, mais c’est aussi une ponction sur notre trésorerie, et je dois le souligner.

“Car si nous continuons à soutenir ce projet, vous conviendrez avec moi qu’il sera extrêmement difficile pour nous de continuer à le financer à partir de la trésorerie de l’entreprise lorsque nous ne recevons pas de remboursements du ministère des Finances”, a-t-il lancé.

Il a exprimé l’assurance que la société continuerait à soutenir le pays et à assurer la sécurité énergétique.

Leave A Reply

Your email address will not be published.