Sensibilisation des électeurs vivant avec un handicap à l’approche des élections

Propos recueillis par Asma'u Halilu depuis Kaduna

0 281

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a organisé un programme d’éducation et de sensibilisation des électeurs d’une journée consacré aux personnes handicapées dans l’État de Kaduna, sur l’usage du bulletin de vote en braille.

Cette initiative vise à garantir l’inclusion totale avant les prochaines élections générales de 2023 au Nigéria.

L’événement visait à sensibiliser les personnes vivant avec handicap physique à l’utilisation du braille, une forme de langage écrit pour les personnes aveugles dans laquelle les caractères sont représentés par des motifs de points en relief que l’on sent du bout des doigts.

S’exprimant lors de l’événement, la directrice intérimaire de l’égalité des sexes et de l’inclusion, Mme Lakunuya Dorathy Bello, a expliqué que le vote peut être difficile pour les personnes souffrant de déficience visuelle et que le risque d’erreur est élevé, car les bulletins de vote ne sont pas produits en tenant compte de leur handicap.

Le directrice par intérim, représenté par Bilksu Abdulsalam, a expliqué que les électeurs aveugles ou malvoyants sont particulièrement exposés au risque d’un accès compromis aux bulletins de vote imprimés et aux autres matériels électoraux essentiels pour participer efficacement aux processus électoraux.

” En reconnaissant les droits des personnes handicapées comme des droits de l’homme, la Commission, dans le cadre de son mandat, a pris des mesures concrètes pour intégrer les personnes handicapées dans le processus électoral. La CENI a introduit un guide de vote en braille à l’usage des électeurs ayant une déficience visuelle lors de l’élection du gouverneur de l’État d’Osun en septembre 2018.

“La Commission fait de son mieux pour s’assurer que le processus électoral est inclusif et accessible pour tous les Nigérians éligibles, indépendamment de leur capacité, car nous comprenons que le processus démocratique ne peut être crédible et inclusif que lorsque toutes les parties prenantes ont une chance égale de participer”, a révélé la directrice par intérim.

Rukayyatu Sani, chef du département de l’éducation des électeurs et de la publicité de la CENI de Kaduna, a également noté que la Commission avait créé un terrain de jeu équitable pour que chacun puisse exercer son droit.

Elle a mentionné que la raison pour laquelle ils ont rassemblé tous les dirigeants était de les éduquer afin qu’ils puissent à leur tour retourner auprès de leur peuple et les sensibiliser également.

Rukayyatu a ajouté que la Commission avait bon espoir que, même si la plupart des personnes handicapées ne sont pas allées à l’école ou n’ont pas reçu d’éducation occidentale, elles peuvent toujours identifier l’alphabet pour savoir quel parti voter avec le peu de connaissances qu’elles ont.

“La loi électorale a mandaté la Commission pour fournir du matériel sensible tel que le braille pour les aveugles, tandis que les personnes en fauteuil roulant seront assistées dans leurs déplacements et que des loupes seront fournies aux personnes atteintes d’albinisme”, a-t-elle déclaré.

Tout en appréciant les efforts de la Commission, Dr Micah Shabi, directeur exécutif de l’organisation Improvement In Respect To Social Status of Disability, a précisé qu’il s’agissait d’un grand progrès pour les Nigérians vivant avec un handicap, en particulier les aveugles.

Il a ajouté que la loi permet à toute personne handicapée physiquement de venir avec quelqu’un qui pourrait l’aider à voter pour la personne exacte pour laquelle elle veut voter le jour de l’élection.

M. Micah Shabi a appelé toutes les personnes handicapées à ne pas considérer l’opportunité qui leur est accordée comme un privilège mais comme leur droit et à commencer à le faire savoir au public.

Leave A Reply

Your email address will not be published.