Elections: Le président Buhari demande à la police une sécurité efficace

Détails avec Timothy Choji, Abuja

0 269

Le président Muhammadu Buhari a rappelé aux dirigeants de la police nigériane qu’ils attendaient beaucoup d’eux pour assurer la sécurité nécessaire avant les élections générales de 2023.

Il a fait ce rappel lundi au siège de la police à Abuja, la capitale du pays, lors de l’inauguration de biens opérationnels essentiels acquis par la police nigériane.

Le président Buhari, tout en félicitant l’inspecteur général de la police (IGP), Usman Alkali, pour avoir fait avancer le programme de réforme de la police de l’administration actuelle et pour les nombreuses initiatives qu’il a apportées à la force, lui a rappelé les attentes.

“Il convient toutefois de vous rappeler que j’attends beaucoup de votre leadership, notamment en ce qui concerne la fourniture de la sécurité requise qui engendrera non seulement un espace de sécurité stable avant les élections générales, mais garantira également la crédibilité de l’exercice.

“Dans cette tâche, je demande à l’inspecteur général de la police et à toutes les agences d’application de la loi qui complèteront la police dans le processus de sécurité des élections de noter que les yeux de la nation et de la communauté mondiale seront tournés vers vous tous.”

Le président Buhari a réitéré le caractère central d’une force de police efficace et réactive dans le renforcement de la démocratie et l’essence du programme de réforme et de rééquipement de la police que l’administration a vigoureusement poursuivi :

“Nous gérons un système démocratique guidé par l’État de droit et la police est reconnue dans le monde entier comme l’agence la plus symbolique de la gouvernance démocratique et du processus d’État de droit. Par conséquent, toute nation désireuse d’approfondir ses références démocratiques et de faire progresser l’État de droit doit donner la priorité à l’efficacité de son institution policière”, a déclaré le président Buhari.

Il a réaffirmé son engagement à léguer une culture démocratique crédible à la nation et s’est dit satisfait de l’exposé du chef de la police lors de la réunion du Conseil d’État le vendredi 10 février.

“Mon engagement est de léguer à la nation une culture démocratique dans laquelle la police sera non seulement apolitique et impartiale pendant les élections générales de 2023, mais aussi dans laquelle le processus sera pacifique et sûr et le résultat reflétera vraiment la libre volonté des citoyens”, a-t-il indiqué.

Il a ajouté qu’il était ravi que l’acquisition des biens qu’il inaugurait aille de pair avec son aspiration.

Le président a profité de l’occasion pour féliciter les dirigeants successifs de la police nigériane ainsi que l’engagement de l’actuel inspecteur général de la police et de son équipe de direction envers la réforme de la police de cette administration, comme en témoignent les activités et projets remarquables réalisés, notamment la récente mise en service d’un quartier général de la police ultramoderne et d’un hôpital bien équipé dans l’État de Yobe.

Le président Muhammadu Buhari a rappelé aux dirigeants de la police nigériane qu’ils attendaient beaucoup d’eux pour assurer la sécurité nécessaire avant les élections générales de 2023.

Il a demandé à la police de ne pas décevoir, conformément à ses serments et à ses obligations statutaires envers la nation:

“Je vous renouvelle l’assurance de ma ferme confiance en votre leadership et de mon soutien indéfectible à la police. C’est d’ailleurs pour le démontrer que j’ai récemment approuvé le déblocage des fonds nécessaires aux forces de police nigérianes pour la poursuite de la phase suivante de l’exercice annuel de recrutement de dix mille (10 000) agents, conformément aux autorisations présidentielles en vigueur”.

Accueillant le Président, l’Inspecteur général de la police a déclaré que les actifs critiques mis en service ont été acquis à partir du Fonds spécial d’intervention présidentielle dans le cadre d’un plan stratégique visant à stabiliser l’espace de sécurité avant, pendant et après les élections générales de 2023 et dans le but de renforcer la capacité de la police nigériane à gérer les troubles civils, conformément au cadre juridique national acceptable et aux protocoles internationaux d’application de la loi.

Il a reconnu l’engagement du Président en faveur de l’amélioration de la police nigériane, déclarant que “le soutien et l’association continus du Président Buhari lors de la mise en service de son infrastructure et de ses actifs opérationnels constituent une déclaration claire de l’importance que M. le Président accorde à la police nigériane et aux questions de maintien de l’ordre dans le pays”.

Le ministre des affaires de la police, Maigari Dingyadi, a informé le président Buhari que le ministère des affaires de la police avait, ces dernières années, mis en place un soutien logistique solide et un environnement politique efficace pour compléter les efforts de la police nigériane.

Selon le ministre, l’événement du jour “n’était pas une initiative isolée. Elle s’inscrit dans le cadre de la stratégie de maintien de l’ordre de l’inspecteur général de la police, vaste, bien pensée et méticuleusement mise en œuvre, qui repose sur sa vision selon laquelle la sécurité intérieure ne peut être durablement stabilisée que par une institution de maintien de l’ordre bien équipée, modernisée, disposant de ressources importantes et correctement formée.”

Leave A Reply

Your email address will not be published.