Yobe: création de 138 centres de soins de santé primaires en trois ans

0 267

Le gouvernement de Yobe a déclaré avoir mis en place des établissements de soins de santé primaires (SSP) dans 138 des 178 circonscriptions de l’État, afin d’améliorer l’accès à des services de santé de qualité au niveau local.

Alhaji Mohammed Mamman, directeur général des médias et des affaires publiques du gouverneur Mai Mala Buni, a fait cette déclaration lors de la cérémonie de clôture d’un atelier de deux jours destiné aux responsables de l’information des gouvernements locaux, samedi à Bauchi.

Selon lui, l’administration Buni a transformé huit centres de soins de santé primaires en hôpitaux généraux et quatre hôpitaux généraux en hôpitaux spécialisés. Il a ajouté que le gouvernement avait également créé le plus grand complexe de maternité et de soins aux enfants du Nigéria, afin d’endiguer la mortalité maternelle et infantile dans l’État.

Ces projets ont eu un impact positif sur la vie des communautés frontalières, qui avaient jusqu’à présent accès aux services de santé en République du Niger. Le DG a révélé que les projets hérités de l’administration Buni ont changé la donne puisque les Nigériens traversent désormais la frontière pour recevoir des soins médicaux dans les nouvelles installations de l’État.

“Malgré les problèmes de sécurité, le confinement rattaché au du COVID-19 et les maigres ressources dont il dispose, le gouvernement a reconstruit la plupart des écoles détruites par les insurgés de Boko Haram et en a créé de nouvelles. Cette administration a exécuté au moins un projet vérifiable dans chacune des 178 circonscriptions politiques de l’État.”

Commentant le programme de formation, M. Mamman a décrit l’exercice comme étant opportun et exigeant des responsables de l’information qu’ils rendent publics les exploits réalisés par l’administration pour améliorer la vie des habitants de l’État. Il a noté que l’exercice améliorerait également la gestion de l’information et la prestation de services dans les 17 Conseils de gouvernement local de l’État.

“Par conséquent, en tant que gestionnaires de l’information, nous avons de grandes responsabilités et le devoir de promouvoir la paix et la coexistence pacifique, en particulier à ce moment de notre vie nationale où nous allons aux élections. Vous avez un grand rôle à jouer dans la mise en valeur des réalisations louables enregistrées par l’administration Buni au cours des trois dernières années et demie. Nous devons également contribuer au processus de reconstruction et de redressement du gouvernement de l’État dans ses efforts pour reconstruire l’État.”

Les responsables de l’information de 17 collectivités locales de l’État ont participé à l’exercice. L’exercice a été organisé par le ministère de l’Administration locale et des Affaires religieuses de Yobe, en collaboration avec la Direction des affaires de presse de la Maison du gouvernement, à Damaturu.

Le thème de l’atelier était “Reformer les agents d’information du gouvernement local pour appuyer le dividende démocratique dans l’état de Yobe”.

Leave A Reply

Your email address will not be published.