Pourquoi définir le rôle des personnes vivant avec un handicap dans prochaines élections de 2023?

Précisions de Rahila Lassa, Abuja

0 295

Le secrétaire exécutif de la Commission nationale pour les personnes vivant avec un handicap (NCPWD), James Lalu, affirme que le rôle des PWD dans les élections générales de 2023 au Nigéria s’avère indispensable.

M. Lalu a annoncé qu’avec une population croissante de plus de 35 millions de personnes au Nigéria, la force de vote des personnes handicapées ne peut pas être compromise.

S’exprimant à Abuja, au Nigéria, lors d’une table ronde organisée par le Centre de politique et d’autorité juridique (PLAC), sur la mise en œuvre de la loi électorale en ce qui concerne les personnes handicapées, M. Lalu a exhorté toutes les personnes handicapées qui ont obtenu leur carte d’électeur à voter en nombre lors des prochaines élections.

Il les a exhortés à prendre leur destin en main en exerçant leur droit de vote, insistant sur le fait que les personnes handicapées n’ont pas le droit de se plaindre d’être marginalisées lorsqu’elles ne participent pas aux scrutins pour élire les dirigeants de leur choix.

“Rappelons que le président Muhammadu Buhari a promulgué en février 2022 la nouvelle loi électorale qui régit la conduite des élections au Nigeria. Cette loi a fourni le chaînon manquant pour que les personnes handicapées et les plus vulnérables du pays aient leur mot à dire pendant le cycle électoral”, a-t-il souligné.

Prenant la parole, le patron du NCPWD a réaffirmé que la carte d’électeur reste le permis et un véritable outil pour changer le récit pour l’amélioration de la communauté des personnes handicapées à tous les niveaux.

Il a cependant démenti le maigre chiffre de 85 000 qui circule dans les médias comme représentant la population des personnes vivant avec un handicap au Nigéria et a exhorté la CENI à prendre des dispositions adéquates pour l’inclusion et l’accessibilité en vue de la participation ultérieure de ces personnes aux élections.

S’adressant aux participants, le directeur exécutif de la PLAC, M. Clement Nwankwo, a décrit la plateforme comme étant un moyen d’éclairer et de surveiller l’ensemble du processus électoral au Nigéria.

“Il s’agit d’un signal d’alarme pour toutes les personnes handicapées qui doivent se considérer comme faisant partie du processus de gouvernance du pays sans se sentir moins valorisées”, a-t-il révélé.

La rencontre qui avait pour thème : “Suivi de la mise en œuvre de l’inclusion dans les élections générales de 2023” visait à sensibiliser les personnes handicapées à travers le pays pour une participation visible aux prochains scrutins.

Leave A Reply

Your email address will not be published.