Le président Buhari approuve le Conseil de transition et signe l’ordre exécutif n° 14

Propos recueillis par Rahila Lassa, Abuja

0 333

Le président nigérian Muhammadu Buhari a approuvé la création d’un Conseil de transition présidentielle, pour faciliter et gérer le programme de transition de 2023.

Le président a également signé l’ordre exécutif n° 14 de 2023 sur la facilitation et la gestion des transitions présidentielles.

Ceci a été révélé dans une déclaration du directeur de l’information du Secrétaire du gouvernement de la Fédération (SGF), Willie Bassey.

Le Conseil de transition sera inauguré par le Secrétaire du gouvernement de la Fédération, Boss Mustapha, le mardi 14 février 2023 à 12h00 dans la salle de conférence du SGF, selon la déclaration.

Le communiqué précise que les membres devraient assister en personne à l’inauguration.

L’une des principales caractéristiques du décret présidentiel n° 14 de 2023 est l’institutionnalisation d’un cadre juridique qui permettrait une transition transparente du pouvoir d’une administration présidentielle à une autre, ce qui fait partie de l’héritage du président Buhari.

La liste des membres du Comité comprend :

i. Secrétaire au gouvernement de la Fédération – Président
ii. Chef de la fonction publique de la Fédération
iii. Solliciteur général de la Fédération et Secrétaire permanent du ministère fédéral de la Justice
iv. Secrétaires permanents des ministères et bureaux suivants :
a. Défense
b. Intérieur
c. Finances, budget et planification nationale
d. Affaires étrangères
e. Information et culture
f. Administration du territoire de la capitale fédérale (FCTA)
g. Missions spéciales et affaires intergouvernementales
h. Bureau des affaires du Cabinet, Bureau du Secrétaire du Gouvernement de la Fédération (OSGF)
i. Bureau des services généraux, Bureau du Secrétaire du gouvernement de la Fédération (OSGF)
j. Bureau des affaires économiques et politiques, Bureau du Secrétaire du gouvernement de la Fédération (OSGF)
k. Maison d’État
v. Conseiller à la sécurité nationale
vi. Chef d’état-major de la défense
vii. Inspecteur général de la police
viii. Directeur général de l’Agence nationale de renseignement
ix. Directeur général, Services de sécurité de l’État
x. Greffier en chef de la Cour suprême du Nigeria ; et
xi. Deux représentants, qui seront nommés par le président élu.

Leave A Reply

Your email address will not be published.