L’UNICEF prêt à réhabiliter les installations endommagées par les inondations à Anambra

Detail avec Chinwe Onuigbo, Awka

0 208

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et l’organisme d’État chargé de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (WASH) ont commencé à évaluer le niveau des dégâts avant la réhabilitation et le remplacement des équipements sociaux détruits dans certaines parties de l’État d’Anambra par les inondations de l’année dernière.

La Voix du Nigéria a appris que l’UNICEF a commencé l’évaluation la semaine dernière et qu’il commencera bientôt à réparer les installations dans les écoles publiques, les marchés, les centres de soins de santé primaires et d’autres lieux publics.

Lutter contre la défécation en plein air

VON a également appris que l’une des raisons de la réhabilitation était de décourager la défécation en plein air et l’apparition du choléra dans les zones touchées.

L’inspection de réhabilitation a conduit les responsables dans les zones de gouvernement local d’Anambra Est, Anambra Ouest, Ayamelum, Awka Nord et Ogbaru, où les inondations ont détruit la plupart des installations publiques, tandis que dans les zones d’Ekwusigo et de Lhiala, l’équipe technique de l’UNICEF a découvert que de nombreuses terres agricoles et certains bâtiments ont été endommagés.
Au total, 83 installations dans les sept LGA ont été affectées par l’inondation.

L’un des partenaires techniques de l’UNICEF, M. Mike Onyemelukwe, a félicité l’organisme mondial et le gouvernement de l’État d’Anambra pour leurs efforts visant à améliorer le sort des personnes touchées, expliquant que cela contribuerait grandement à réduire la défécation à l’air libre, qui est devenue endémique dans les communautés à la suite de l’inondation.

Selon lui, la défécation en plein air et le choléra pourraient être évités si les installations nécessaires étaient fournies.

Il a ajouté que les organismes donateurs s’intéressaient aux questions concernant les femmes et les enfants.

Le directeur de programme de l’agence d’État pour l’approvisionnement en eau et l’assainissement en milieu rural (RUWASSA), M. Tochukwu Nwosu, a demandé au gouvernement de l’État d’Anambra de continuer à soutenir l’UNICEF dans ses efforts pour fournir de l’eau et des installations sanitaires dans les communautés qui n’ont pas bénéficié du programme d’intervention de l’UNICEF, déclarant que certaines communautés qui n’ont pas été touchées par les inondations manquent également d’équipements sociaux.

Leave A Reply

Your email address will not be published.