Nigeria: le Conseil des ministres approuve 117 milliards de naira pour un Musée pétrolier

Détails avec Timothy Choji, Abuja

0 230

Le Conseil des ministres a approuvé la somme de N117 milliards pour la construction du musée du pétrole d’Oloibiri dans l’État de Bayelsa, au sud du Nigeria.

Le ministre d’État aux ressources pétrolières, Timipre Sylva, l’a révélé aux correspondants de la State House à l’issue de la réunion de mercredi du Conseil, présidée par le président Muhammadu Buhari.

M. Sylva a déclaré que le musée proposé servirait également de centre de recherche, ce qui renforcerait les activités universitaires.

“Le Conseil exécutif fédéral a approuvé aujourd’hui l’attribution du contrat de construction du Musée du pétrole et du Centre de recherche d’Oloibiri à Julius Berger PLC, pour un montant de 117 milliards de dollars, avec un délai d’exécution de 30 mois”, a-t-il déclaré.

Le ministre a indiqué que la période, qui a commencé au début des années 80 par le défunt président Shehu Shagari, n’a pas pu être poursuivie en raison de la pénurie de fonds, mais l’administration dirigée par Muhammadu Buhair a injecté la vie dans le projet en raison de son importance.

En ce qui concerne l’apparition récente de files d’attente dans les stations-service à travers le pays, le ministre a déclaré que certains négociants étaient responsables car ils veulent faire des profits démesurés, mais le gouvernement fera tout son possible pour améliorer la situation.

Il a déclaré : “C’est assez malheureux et nous ne sommes pas du tout satisfaits de ce qui se passe. Tout le monde est sur le pont pour contrôler les excès de ces négociants. En ce moment, l’approvisionnement est assuré, mais malheureusement, nous rencontrons des goulots d’étranglement dans la distribution et l’acheminement du produit vers diverses destinations. Je tiens à vous assurer que tout est fait ; la NNPC Ltd et toutes les autres parties prenantes travaillent dur pour s’assurer que ce problème est résolu.

“Nous avons reçu des rapports faisant état d’abus de la part des négociants et j’ai demandé à l’agence de régulation des prix, la Nigerian Midstream and Downstream Petroleum Regulatory Authority, de sanctionner toute personne qui profite de ce genre de situation.”

Leave A Reply

Your email address will not be published.