Une Commission lance un plan directeur pour stimuler les investissements directs étrangers

0 178

La Commission nigériane de promotion des investissements (NIPC) élabore un plan directeur pour attirer davantage d’investissements directs étrangers (IDE) dans le pays.

La secrétaire exécutive/chef de la direction de la NIPC, Hajiya Saratu Umar, a déclaré cela lors d’un point de presse à Lagos.

Elle a déclaré que la commission réaliserait sa vision de transformer le pays en une destination de choix pour les investisseurs grâce au Nigerian Investment Promotion Masterplan, NIPM, qui serait prêt dans les deux mois.

Mme Umar a expliqué que le plan directeur porterait sur différents secteurs de l’économie nigériane susceptibles d’attirer les IDE, tels que l’agriculture, les minéraux solides et les infrastructures.

Stratégies d’investissement

Elle a ajouté que le plan fournirait des stratégies d’investissement pour chaque secteur, ce qui permettrait aux investisseurs de disposer d’informations essentielles pour prendre leurs décisions d’investissement.

Selon elle, le plan directeur détaillera également les stratégies avec lesquelles la commission engagera les investisseurs, tant étrangers que locaux.

“Nous nous appuierons davantage sur l’agriculture, les mines et les infrastructures. En particulier pour les produits agricoles et les minéraux solides, nous examinerons la chaîne de valeur ; comment minimiser leur exportation en tant que matières premières mais en tant que produits finis.

“Nous devons encourager les investissements dans le secteur non pétrolier, qui générera davantage de devises pour le pays.

“Le secteur non pétrolier ne se porte pas mal, mais nous devons faire davantage en tant que pays pour promouvoir les investissements dans ce secteur plutôt que de dépendre uniquement du secteur pétrolier”, a expliqué M. Umar.

Défis

S’exprimant sur les défis de l’environnement des affaires tels que l’insécurité dans certaines parties du pays et les mauvaises infrastructures, elle a déclaré qu’ils n’étaient pas suffisants pour dissuader les investisseurs étrangers.

“Notre devoir est de promouvoir le Nigeria comme une destination de choix pour les investissements. Nous avons des défis à relever comme beaucoup d’autres pays.

“Il n’y a pas de pays dans le monde qui n’ait pas une forme de défi ou une autre”, a-t-elle déclaré.

La patronne du NIPC a déclaré que les défis du pays dans les secteurs de l’énergie et des transports étaient également des opportunités d’investissement.

“Les défis représentent des opportunités pour les investisseurs de venir investir dans ces secteurs et, ce faisant, de créer des emplois pour les Nigérians.

“Même avec la situation sécuritaire, dans nos engagements avec les investisseurs étrangers, nous leur disons qu’il y a encore des parties du pays qui sont sûres, où les aspirations des investisseurs seront satisfaites.

“Et nous sommes convaincus que dans les régions où nous avons des problèmes de sécurité, ces problèmes seront bientôt résolus. Les défis en matière de sécurité ne seront pas éternels, nous espérons qu’ils vont s’estomper.

“Nous travaillerons avec d’autres agences pour résoudre certains problèmes afin d’atteindre l’objectif souhaité”, a ajouté M. Umar.

Leave A Reply

Your email address will not be published.