La marine nigériane sauve 18 victimes des trafiquants d’êtres humains

Détails avec Martha Obi, Abuja

0 189

La marine nigériane a sauvé 18 victimes de la traite des êtres humains à Rijiyar Lemu, dans la zone de gouvernement local d’Ungogo, dans l’État de Kano.

Le directeur de l’information de la marine, le commodore Adedotun Ayo-Vaughan, a déclaré que “le sauvetage a été effectué suite à une information donnée par un officier du Nigerian Navy Finance and Logistics College, NNFLC Dawakin Tofa, dont la sœur était victime de trafic à travers Kano en direction de la Libye et de la France. Dès réception de l’information, l’équipe de sécurité interne du NNFLC est entrée en action”.

Ayo- Vaughan a noté que l’équipe a localisé les zones de Rijiyar Lemu et Bachirawa où une reconnaissance détaillée a conduit au sauvetage des victimes qui étaient logées dans un bâtiment inachevé.

“En outre, deux des trafiquants présumés ont été arrêtés, tandis que d’autres sont en fuite”, a-t-il ajouté.

Les victimes ont été placées sous la garde du collège où des médicaments et autres soins nécessaires leur ont été offerts.

Il a ajouté que le bureau de la zone de Kano de l’Agence nationale pour l’interdiction de la traite des personnes et autres questions connexes, NAPTIP, a été informé.

En conséquence, les suspects et les victimes ont été remis à la NAPTIP pour interrogatoire et autres actions nécessaires.

Tout en promettant sa loyauté sans faille dans l’accomplissement de son mandat constitutionnel, la marine nigériane souhaite conseiller aux auteurs de crimes de s’abstenir de tels actes.

Leave A Reply

Your email address will not be published.