La Justice du Malawi réintègre le chef de la lutte contre la corruption

0 210

Une haute cour du Malawi a levé la suspension par le gouvernement de la chef du Bureau de lutte contre la corruption (ACB), Martha Chizuma.

Le rapport indique que cela a ouvert la voie à son retour au travail.

La suspension de Mme Chizuma avait été annoncée la semaine dernière par la secrétaire du président et du cabinet, Colleen Zamba.

La suspension était liée à un procès intenté contre elle à la suite d’une fuite d’un enregistrement audio dans lequel elle aurait fait des remarques suggérant qu’un certain nombre de hauts fonctionnaires du gouvernement et certains officiers de justice entravaient la lutte contre la corruption.

Un fonctionnaire, qui s’est senti blessé par ces propos, a intenté un procès à Mme Chizuma, qui a été interdite de séjour sur la base de cette action en justice.

Cependant, sa suspension a été largement condamnée par les organisations de la société civile, l’opposition et l’association d’avocats du pays, la Lawyers Association of Malawi.

L’association des avocats a publié une déclaration indiquant que la seule personne qui pouvait légalement engager ou licencier le chef de l’organisme de lutte contre la corruption était le président.

Le président Lazarus Chakwera a déclaré qu’il ne renverrait pas Mme Chizuma, décrivant l’enregistrement et la diffusion de l’audio comme une “riposte à la corruption”.

Le rapport indique que le Conseil de l’ordre des avocats du Malawi a demandé une révision judiciaire que le tribunal a accordée lundi en fin de journée.

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.