Le président Buhari reconduit le patron de la NITDA à son poste

Détails avec Na'ankwat Dariem

0 253

Le président nigérian Muhammadu Buhari a renouvelé le mandat de M. Kashifu Inuwa au poste de directeur général de l’agence nationale pour le développement des technologies de l’information (NITDA) pour quatre années supplémentaires.

Le président a déclaré qu’il avait renouvelé le mandat de M. Inuwa en tant que directeur général en raison du succès remarquable de l’agence.

Le président Buhari s’est exprimé lors du lancement de la politique nationale sur les domaines de second niveau du gouvernement nigérian et de la stratégie nationale en matière de données, qui a eu lieu au State House, à Abuja.

Le président a déclaré avoir observé l’exécution remarquable de la NITDA dans différents domaines de son mandat et avoir été impressionné.

“Sur la base des performances impressionnantes de la NITDA, j’ai approuvé la reconduction de Kashifu Inuwa Abdullahi au poste de directeur général pour un second mandat, de 2023 à 2027”, a-t-il précisé.

Le président a souligné l’engagement de son administration en faveur de la diversification de l’économie par l’élaboration de politiques, la conception de programmes et la mise en œuvre de projets dans le secteur de l’économie numérique depuis 2019.

Le président Buhari a noté que cette diversité a été couronnée de succès si l’on considère la contribution du secteur des TIC au produit intérieur brut du Nigéria au deuxième trimestre de 2022 qui s’élevait à 18,44%, par rapport à la contribution du secteur pétrolier qui était de 6,33% au cours de la même période.

(de gauche à droite) Le président nigérian Muhammadu Buhari, le ministre de la communication et de l’économie numérique, le professeur Isa Ali Pantami, et le directeur général de l’Agence nationale pour le développement des technologies de l’information, NITDA, Kashifu Inuwa.

“En décembre 2022, j’ai autorisé le ministre des Communications et de l’Économie numérique, le professeur Isa Ali Pantami, à se rendre aux États-Unis d’Amérique pour engager SpaceX afin de compléter le processus de déploiement des services StarLink au Nigéria.

“Nous sommes heureux que les services StarLink soient déjà déployés. Cela a fait du Nigéria le premier et le seul pays africain à disposer de cette liaison. Avec ce déploiement, nous aurons une pénétration de 100 % du haut débit. Il s’agit d’une étape majeure dans notre parcours d’économie numérique.

“Depuis octobre 2019, nous avons élaboré un total de 21 nouvelles politiques et stratégies nationales et je vais en dévoiler deux aujourd’hui, à savoir la politique nationale sur les domaines de second niveau du gouvernement nigérian et la stratégie nationale des données.

“Ce nombre de politiques est sans précédent et tout à fait louable. Toutes les politiques et stratégies sont des instruments nationaux destinés à soutenir l’économie numérique du Nigéria aux niveaux national et infranational pour un développement significatif dans tous les secteurs.

“Il est de notre responsabilité de donner à notre pays une bonne réputation dans le cyberespace et la politique nationale sur les domaines de second niveau du gouvernement nigérian est un pas dans cette direction. L’identité numérique a été activement promue par notre administration pour une économie numérique durable et sécurisée”, a-t-il lancé.

Le président Buhari a demandé à Pantami de veiller à ce que les institutions et les parties prenantes concernées mettent en œuvre la politique et a ordonné aux fonctionnaires de cesser d’utiliser des courriels privés à des fins officielles, tandis que toutes les FPI doivent migrer leurs sites Web vers les domaines gouvernementaux pertinents.

Ministre de la communication et de l’économie numérique Professeur Isa Ali Pantami

Le ministre a souligné que les politiques lancées étaient le résultat de la conformité avec le mandat du président de formuler un plan approuvé par le Conseil exécutif fédéral, FEC.

Selon M. Pantami, le ministère s’est appuyé sur les dispositions pertinentes de la Constitution du Nigéria de 1999, telle que modifiée, et de la loi NITDA de 2007, ajoutant que ces avantages consolideraient les gains obtenus jusqu’à présent dans l’écosystème numérique.

Il a réaffirmé le caractère indispensable des données dans la vie nationale, soulignant que les données étaient essentielles et pouvaient être exploitées pour le développement d’autres secteurs de l’économie.

Leave A Reply

Your email address will not be published.