La technologie à l’ère des actions d’envergure suite à l’inauguration du centre national de données Tier IV de Galaxy Backbone

Propos recueillis par Na'ankwat Dariem

0 357

Le président nigérian Muhammadu Buhari a procédé à l’inauguration du centre de données national Tier IV de Galaxy Backbone (GBB) dans l’État de Kano, dans le Nord-ouest du pays.

Il était accompagné du ministre des Communications et de l’Économie numérique, le professeur Isa Ali Ibrahim Pantami, et du directeur général de Galaxy Backbone Limited, le professeur Abubakar Bello.

Le centre de données de niveau IV a été conçu et construit pour soutenir les entreprises privées et les organisations du secteur public. La nouvelle infrastructure numérique de Kano servira de sauvegarde de premier niveau pour le centre de données Tier III d’Abuja.

La nouvelle installation servira également de bureau régional du Nord-ouest de Galaxy Backbone à Kano.

Le ministre, le professeur Pantami, qui a conduit le président autour de l’infrastructure de plusieurs millions de naira, a révélé que le président avait demandé à son ministère d’achever le projet dans le cadre du Réseau national d’infrastructure des technologies de l’information et de la communication (NIPTIP 2). Le NIPTIP 2 couvre le nord du Nigéria et certaines parties du sud du pays.

“Le président est venu ici aujourd’hui pour lancer le projet, qui est l’une des grandes réalisations de son administration en matière de TIC. Le centre de données est établi sous l’égide de Galaxy Backbone Limited, laquelle est une agence appartenant au gouvernement fédéral”, a-t-il informé.

Le directeur général de GBB, Prof Muhammad Abubakar, a continué que le centre de données de Kano offrira un environnement propice à la facilité de faire des affaires afin de stimuler le PIB du Nigéria.

Ce que vous devez savoir sur les Centres de données de niveau 4

Tous les centres de données de niveau 4 ajoutent des mécanismes de tolérance aux pannes à la liste des exigences du niveau 3. Ils disposent de plusieurs systèmes physiquement isolés qui font office de composants et de voies de distribution redondants. Outre toutes les conditions de niveau 3, un centre de niveau 4 doit garantir :

Tous les composants bénéficient du soutien de deux générateurs, de deux systèmes UPS et de deux systèmes de refroidissement.

Chaque voie de distribution est indépendante afin qu’une seule défaillance de l’une d’entre elles ne provoque pas d’effet domino sur les autres composants.

Les opérations se poursuivent pendant un minimum de 96 heures après une panne de courant locale ou régionale.

La source d’alimentation ne se connecte à aucune source externe.

La séparation entre les composants redondants est vitale pour un centre de données de niveau 4. La séparation physique empêche qu’un événement local ne compromette les deux systèmes.

Les centres de données de niveau 4 sont dotés d’une redondance 2N ou 2N+1 : la redondance 2N (ou N+N) signifie que l’installation dispose d’un système indépendant, entièrement en miroir, en attente. S’il arrive quoi que ce soit à un composant primaire, une réplique de secours identique commence à fonctionner pour assurer la continuité des opérations.

Le modèle 2N+1 offre deux fois la capacité opérationnelle (2N) et un composant de secours supplémentaire (+1) au cas où une panne surviendrait alors qu’un système secondaire est actif.

L’installation Tier 4 du GBB permet de garantir que les clients ne subissent pas plus de 26,3 minutes de temps d’arrêt par an. En outre, les clients ont la garantie d’un accord de niveau de service (SLA) de niveau 4 qui est proche de 100 % de disponibilité, même en cas de maintenance nécessaire des contreparties redondantes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *