Selon la CBN, les anciens billets ne perdront pas de valeur

Propos recueillis par Gloria Essien, Abuja.

0 432

Le gouverneur de la Banque centrale du Nigéria (CBN), M. Godwin Emefiele, a assuré aux Nigérians que la valeur des anciens billets de 200, 500 et 1000 naira sera toujours remboursée même après qu’ils aient cessé d’avoir cours légal à la date limite du 10 février.

Le gouverneur a donné cette assurance lorsqu’il s’est présenté devant le comité adhoc de la Chambre des représentants sur la politique de la banque centrale en matière de numérisation.

Il a déclaré que le rachat était conforme à la loi, précisément à la section 20 (3) de la loi CBN.

Il a également noté que l’essence de l’échange de devises était d’éponger les vieux billets en circulation.

D’après lui, la CBN était aux côtés de la Chambre sur la position de la loi.

” Permettez-moi de dire que vous êtes tous conscients que la gestion des devises est une fonction clé que la CBN a inscrite dans la section 2(B) de la loi CBN de 2007. Et en effet, l’intégrité d’une monnaie légale locale, l’efficacité de son approvisionnement ainsi que l’efficacité dans la conduite de la politique monétaire sont quelques-unes des caractéristiques d’une grande banque centrale. Et nous avons fait de notre mieux, avec votre soutien et votre coopération, pour nous assurer que nous faisons notre travail”. Le gouverneur a noté.

Il a précisé que l’argent en circulation au Nigéria a doublé en sept ans, ce qui a rendu le mandat de la politique monétaire de la CBN inefficace.

Le gouverneur a intimé que la CBN a reçu la coopération des Nigérians et que ces derniers répondaient positivement.

“Nous avons tenu plusieurs réunions avec les banques d’argent de dépôt et leur avons fourni des billets de garde et les processus qu’elles doivent adopter dans la collecte des anciens billets et la distribution des nouveaux billets. Nous avons notamment donné des directives spécifiques aux banques pour qu’elles chargent les nouveaux billets dans les distributeurs automatiques de billets dans tout le pays afin de garantir un mécanisme équitable et transparent pour la distribution des nouveaux billets à tous les Nigérians”. Il a ajouté.

Il a également noté que les guichets automatiques étaient censés être un niveleur, mais il a été déçu par la façon dont les banques ont procédé à l’échange.

Emefiele a déploré qu’au lieu de charger les distributeurs automatiques de billets avec les nouveaux billets, les banques émettent les nouveaux billets pour être utilisés lors de fêtes et autres cérémonies.

Il a appelé les Nigérians à faire preuve de compréhension et à comprendre que cette politique était pour le bien du pays.

“C’est une douleur et je veux appeler chacun d’entre nous à faire preuve de compréhension car le bénéfice primordial pour le Nigéria et les Nigérians est ce qui nous intéresse, à savoir rendre notre économie plus forte et combattre l’incidence élevée de l’insécurité dans notre pays”. a déclaré M. Emefiele.

Le président de la commission, l’honorable Ado Doguwa, a souligné que cette assurance contribuerait grandement à calmer les nerfs des Nigérians.

Il a poursuivi qu’en norme avec de la loi CBN, le gouverneur a le pouvoir de redessiner le Naira et de garder les anciens billets et l’Assemblée nationale aidera la CBN à protéger le pouvoir dans l’intérêt du peuple nigérian.

Selon lui, la Chambre accueille favorablement les soumissions du gouverneur de la CBN.

Le président a souligné que le corps législatif, en tant qu’organe du gouvernement, soutient la CBN pour faire respecter la loi.

Il a ajouté que les législateurs feraient le tour de leurs circonscriptions pour leur faire comprendre que la loi demeure sacro-sainte.

Leave A Reply

Your email address will not be published.