Fusillade meurtrière près de Los Angeles, le tireur présumé en fuite

0 182

Au moins dix personnes ont trouvé la mort lors d’une fusillade survenue samedi soir dans une ville majoritairement peuplée de personnes d’origine asiatique dans le sud de la Californie, ont annoncé, dimanche, les forces de l’ordre. L’auteur présumé est toujours en fuite.

La police est intervenue après une fusillade, samedi soir, durant laquelle au moins dix personnes ont été tuées dans le sud de la Californie, aux États-Unis, près d’un lieu où venait d’être célébré le Nouvel An lunaire.

Dimanche 22 janvier, les enquêteurs spécialisés du bureau du shérif du comté de Los Angeles “prêtaient assistance à la police de Monterey Park dans une enquête sur une fusillade meurtrière”, selon un communiqué. Il y a 10 personnes décédées.

L’auteur présumé de la fusillade est un homme, toujours en fuite, a indiqué la police.

La fusillade s’est produite près d’un lieu où venait d’être célébré le Nouvel An lunaire à Monterey Park, ville de quelque 61 000 habitants majoritairement d’origine asiatique située à 13 km de Los Angeles.

Selon des informations de presse, la fusillade s’est produite dans un dancing samedi soir, une heure après la fête du Nouvel An lunaire.

Un habitant de la ville, Wong Wei, a déclaré au Los Angeles Times que son amie se trouvait dans le club et était aux toilettes quand les tirs ont éclaté. Lorsqu’elle est sortie, elle a vu un homme armé et trois corps – deux femmes et une personne qu’il a identifiée comme le patron du club.

Un homme avec un fusil-automatique

Le quotidien cite également Seung Won Choi, le propriétaire d’un restaurant voisin, selon lequel trois personnes sont entrées en courant dans l’établissement et lui ont dit de fermer la porte à clef.

Ces trois personnes ont raconté qu’il y avait un homme avec un fusil semi-automatique et bardé de munitions qui rechargeait son arme régulièrement, a déclaré au journal le restaurateur.

Plusieurs médias américains avaient rapporté quelques heures auparavant cette fusillade. Il y a eu “de nombreuses” victimes, avait rapporté le quotidien The Los Angeles Times, citant une source policière. Une source des forces de l’ordre a indiqué au journal qu’il y avait plus d’une dizaine de victimes.

Les États-Unis paient un très lourd tribut à la dissémination des armes à feu sur leur territoire et à la facilité avec laquelle les Américains y ont accès.

Le pays compte davantage d’armes individuelles que d’habitants : un adulte sur trois possède au moins une arme et près d’un adulte sur deux vit dans un foyer où se trouve une arme.

La conséquence de cette prolifération est le taux très élevé de décès par arme à feu aux États-Unis, sans comparaison avec celui des autres pays développés.

Environ 49 000 personnes sont mortes par balle en 2021, contre 45  000 en 2020, qui était déjà une année record. Cela représente plus de 130 décès par jour, dont plus de la moitié sont des suicides.

 

Avec AFP

Leave A Reply

Your email address will not be published.