A Akwa Ibom, 303 migrants clandestins présumés appréhendés par le NIS

0 127

Le Service d’immigration du Nigéria (NIS) a déclaré avoir appréhendé 303 personnes soupçonnées d’être en situation irrégulière dans la métropole d’Uyo lors d’une opération de ratissage dans l’État d’Akwa Ibom.

Le contrôleur du service d’immigration dans la section d’Akwa Ibom, Mme Francisca Dakat, l’a fait savoir en s’adressant aux journalistes après l’opération de ratissage à Uyo, la capitale de l’État, samedi.

Dakat a noté que sur ces 303 migrants irréguliers appréhendés, 285 étaient des adultes et 18 autres des mineurs.

Selon elle, l’exercice était conforme aux directives du service selon lesquelles les non-Nigérians ne devaient pas participer aux prochaines élections générales.

Elle a ajouté qu’avant cet exercice, le commandement avait organisé un atelier de sensibilisation pour tous les non-nigérians résidant dans l’État.

“Ce ratissage, qui a eu lieu dans la métropole d’Uyo, sera un exercice continu et sera étendu aux 31 zones de gouvernement local de l’État.

“Les 303 personnes suspectées d’être des migrants irréguliers ont été profilées et 203 d’entre elles ont été confirmées nigériennes, tandis que 100 ont été remises à leurs chefs de communauté”, a révélé Mme Dakat.

Elle a exhorté les résidents non nationaux de l’État et ceux qui s’y rendent pour des raisons professionnelles ou de loisirs, à se procurer des documents de voyage valides, afin d’éviter d’enfreindre les lois sur l’immigration.

La contrôleuse a ainsi prévenu les non-nigérians contre toute participation directe ou indirecte aux prochaines élections générales, soulignant que les coupables seraient punis en conséquence.

Elle a félicité le gouvernement de l’État et les autres agences de sécurité pour leur soutien afin d’assurer le succès de l’opération de ratissage.

Leave A Reply

Your email address will not be published.