L’État de Kogi débute le recensement scolaire annuel

Rapports signé Oluwakemi Jonah

0 136

Le ministère de l’Éducation de l’État de Kogi a organisé une réunion des parties prenantes pour commencer son recensement scolaire 2021\2022 à 2023 dans l’État. Il s’agit de s’assurer que des données de qualité de toutes les écoles publiques et privées sont receuillies afin de répondre aux besoins de tous les écoliers et de les planifier.

Au cours de l’événement au Glasshouse Lokoja, le commissaire de l’État de Kogi pour l’éducation, la science et la technologie, l’honorable Wemi Jones, a rassuré les parties prenantes sur l’engagement du gouvernement à fournir un environnement d’apprentissage propice et adéquat aux étudiants, en construisant davantage de structures capable d’accueillir les étudiants et les enseignants ainsi qu’une transformation totale du secteur de l’éducation qui ne se terminera pas tant que l’administration du gouverneur Yahaya Bello restera ”malgré toutes les activités politiques qui se déroulent au Nigeria, l’État de Kogi s’engage toujours à garantie l’avancement et l’amelioration de notre système éducatif qui ne s’arrête pas et c’est ainsi que nous allons travailler en ce qui concerne l’éducation tout au long des jours restants du mandat d’Alhaji Yahaya Bello”.

Il a remercié le gouverneur Yahaya Bello d’avoir fait de la transformation du secteur de l’éducation sa priorité malgré plusieurs activités politiques en cours.

Le Commissaire de l’État de Kogi chargé de l’éducation, la science et la technologie Hon. Wemi Jones

Il a également souligné la nécessité d’obtenir des données réelles et fonctionnelles pour planifier et couvrir de manière adéquate tous les étudiants de l’État.

Il a ajouté que le ministère ne peut planifier qu’avec ce qu’il sait en exhortant les directeurs et les propriétaires d’écoles à ouvrir leurs portes et à fournir les données nécessaires pour que s’ils ne le font pas, le gouvernement les réprime.

L’assistante spéciale supérieur du gouverneur pour l’éducation formelle et informelle Mme Nana-Hauwa Raji dans son message de bonne volonté a fait l’éloge de l’administration du gouverneur Yahaya Bello qui a amélioré le cadre éducatif de l’État avec divers projets d’intervention, le développement des infrastructures, de soutien de qualité et de la mise en œuvre par le ministère de l’éducation de kogi.

Elle a noté que le recensement scolaire annuel est utilisé pour collecter des données fiables et opportunes auprès de toutes les écoles afin d’assurer une planification, un suivi et une évaluation appropriés.

Elle a ajouté que les données recueillies seront utilisées pour améliorer le système
éducatif ‘‘…..toutes les données recueillies auprès des écoles seront utilisées uniquement pour
l’amélioration du système éducatif dans l’État de Kogi. Remplir le recensement aide à fournir une
caractéristique précise et actuelle de notre environnement scolaire”.

Le président du comité du parlement sur l’éducation, du Parlement de l’État de Kogi, l’honorable Rai Daniel, pour sa part, a félicité l’administration du gouverneur Yahaya Bello pour la création de Custech et d’écoles modèles GYB à travers l’État, tout en réaffirmant l’engagement de la maison à adopter des projets de loi pertinents sur l’éducation, en particulier un projet de loi visant à prolonger l’année de service des enseignants, comme l’avaient déjà présenté par les parties prenantes.

Le commandant de l’État de Kogi de NSCDC, M. John Kayode, a réaffirmé l’engagement du Corps à assurer une sécurité adéquate pendant le programme tout en profiter de l’occasion pour sensibiliser les étudiants contre les délinquances juvéniles y compris le culte secret, le hooliganisme, la toxicomanie, la prostitution, parmi autres.

Dr Animokun Elizabeth, directrice de la recherche et de la planification, lors de la présentation d’un article intitulé ”concept de recensement scolaire annuel / collecte de données”, a précisé que le ministère de l’Éducation de l’État de Kogi atteint ses objectifs dans la transformation du secteur de l’éducation.

Elle a mis en lumière l’importance du recensement scolaire, ”le ministère de l’éducation, de
la science et de la technologie de l’État de Kogi a utilisé le recensement scolaire comme principal moyen de collecte de données auprès de toutes nos écoles… le système éducatif doit être étroitement surveillé, réglementé et soutenu non seulement par le gouvernement mais aussi par d’autres parties prenantes afin de s’assurer qu’elles fournissent les résultats de qualité attendus pour tous”.

L’événement a attiré des dignitaires comme la secrétaire du gouvernement de l’État de Kogi, Mme
Folashade Ayoade, le commissaire aux finances, l’honorable Asiwaju Asiru, et des acteurs clés du secteur éducatif à Kogi

Leave A Reply

Your email address will not be published.