Le Kenya veut augmenter ses recettes fiscales et limiter sa dette

0 89

Le Kenya prévoit de surveiller son secteur florissant de l’argent mobile afin de repérer les fraudeurs du fisc et de limiter ses emprunts pour augmenter ses finances et ses recettes de 17 %.

Le gouvernement du président William Ruto a été pris au piège d’une économie endettée par des dettes publiques élevées, gonflées par les emprunts contractés par les précédents dirigeants pour construire des infrastructures.

L’autorité fiscale kényane (KRA) prévoit désormais d’intégrer son système à celui des opérateurs financiers de téléphonie mobile afin d’attraper les fraudeurs fiscaux tout en exploitant les recettes.

Le Kenya vise désormais une croissance des recettes fiscales supérieure à 17,8 % du PIB pour l’exercice 2023/24, l’objectif étant de 24,1 milliards de dollars, et supérieure à 18 % du PIB à moyen terme, l’objectif étant de 32,2 milliards de dollars.

Le président Ruto avait précédemment déclaré que le gouvernement visait à ce que tous les Kenyans possédant une carte d’identité nationale soient munis de pins KRA.

Le gouvernement a également déclaré “qu’il réduira également son objectif d’emprunt extérieur pour 2023/24 d’un point de pourcentage du PIB, et l’objectif d’emprunt intérieur d’un peu plus d’un point de pourcentage du PIB”.

Leave A Reply

Your email address will not be published.