État de Cross-River: le gouvernement de bâtit un institut de formation pour les enseignants

Détails avec Eme Offiong, Calabar

0 55

Le gouvernement de l’État de Cross River, dans le sud-sud du Nigeria, a déclaré avoir dépensé 11,5 milliards de nairas pour construire un institut de formation des enseignants ultramoderne dans la zone de gouvernement local de Biase.

Le commissaire à l’éducation de qualité, le Dr Godwin Amanke, a révélé cette information lors d’un entretien avec des journalistes à Calabar, à l’occasion d’un briefing ministériel.

Le Dr Amanke a déclaré dans sa présentation que l’essence de l’investissement était de renforcer les capacités des enseignants et des éducateurs à l’intérieur et à l’extérieur de l’État.

“Nous avons dépensé 11,5 milliards de naira pour la construction d’un institut ultramoderne de formation des enseignants dans la zone de gouvernement local de Biase, où nous espérons fournir une formation éducative de haut niveau aux enseignants actuels et à ceux que nous allons employer dans quelques semaines.

“Notre objectif est de nous assurer que nos écoles de l’État de Cross River produisent des étudiants de qualité, qui ont la possibilité de rivaliser avec leurs pairs partout dans le monde”, a-t-il indiqué.

Amanke a également laissé entendre que quelques directeurs d’écoles secondaires, qui se livrent à des illégalités, ont été licenciés, tandis que d’autres ont été suspendus, rétrogradés et transférés hors du système.

Il a déclaré : “Nous avons donné beaucoup de renseignements. 12 directeurs d’école ont été révoqués, six suspendus et 16 ont été transférés pour divers degrés de délits. Nous travaillons actuellement à l’embauche de 1 000 enseignants pour les écoles publiques de l’État.”

Villes semi-urbaines

Le commissaire à la transformation rurale, M. Edem Okokon, a également pris la parole lors de la réunion. Il a révélé qu’une route de 19,2 kilomètres avait été asphaltée dans la zone de gouvernement local d’Obudu, que certaines routes rurales avaient été réhabilitées et que plusieurs puits solaires avaient été creusés dans les zones de conseil d’Obudu, d’Obanliku, de Bekwara et de Yala pour remédier à la pénurie d’eau potable.

“Le mandat du ministère de la Transformation rurale est de fournir des équipements sociaux dans les villages et de donner à ces communautés le statut de villes semi-urbaines. Dans les zones de gouvernement local d’Obudu et d’Obanliku, le ministère a investi plus de 11,3 millions de naira pour fournir une moyenne de deux forages par communauté. Une intervention similaire est en cours simultanément dans les zones de gouvernement local de Yala et Bekwara”, a-t-il déclaré.

Il a également révélé que le gouvernement avait financé la modernisation de certains logements sociaux dans la communauté de Becheve, près du centre de villégiature du ranch, tandis que le ministère déployait des efforts concertés pour améliorer les conditions de vie des habitants des communautés d’Ebom-Ebijakara dans la zone de gouvernement local d’Abi.

Plus tôt, le commissaire à l’information et à l’orientation, Eric Anderson, a demandé au gouvernement nigérian de débloquer les 45 milliards de dollars approuvés comme compensation pour l’État et les personnes dont les propriétés ont été détruites pendant la manifestation EndSARS.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.