Projet de loi sur la création d’un groupe d’autodéfense: le Président Buhari exhorté à la signature

0 56

Le commandant général du Vigilante Group of Nigeria, le capitaine de vaisseau Umar Bakori (retraité), a demandé au président, le major-général Muhammadu Buhari, de signer le projet de loi sur le Vigilante Group of Nigeria.

L’appel est contenu dans une déclaration du responsable national des relations publiques du VGN, Igho Akeregha.

Le Sénat a examiné mardi en séance plénière le projet de loi 2022 sur la création du VGN (HB 437) et a approuvé les articles 1 à 30 comme recommandé, l’interprétation comme recommandé, l’annexe comme recommandé, les titres courts et longs comme recommandé, y compris l’exposé des motifs comme recommandé.

“Le projet de loi, parrainé par le leader du Sénat, Ibrahim Gobir, a été lu pour la troisième fois et adopté. Il vise à établir le Groupe d’autodéfense du Nigeria avec les pouvoirs d’assurer la police communautaire, le maintien de la loi et de l’ordre et le service communautaire pour les Nigérians. Il a été adopté pour la première fois en novembre 2021 par la Chambre des représentants.

“La Chambre, en commission plénière, avait examiné et adopté 29 des 30 clauses du rapport du projet de loi présenté par Kabiru Idris.

La commission ad hoc a délibéré sur ce point et a convenu que tous les aspects des obligations financières du gouvernement fédéral devaient être supprimés et que le groupe devait être autonome et générer des contributions des gouvernements fédéraux, étatiques et locaux.

“Avec l’adoption de ce projet de loi tant attendu par la NASS, la promesse faite par le président Buhari aux Nigérians de leur léguer un pays sûr et sécurisé avant de quitter le pouvoir est désormais réalisable.

“Une fois que le président, qui est le commandant en chef, aura approuvé le projet de loi et qu’il aura force de loi, nous serons prêts à déployer nos hommes dans tout le pays, conformément à notre mandat, pour faire en sorte que l’insécurité appartienne au passé.”

Le commandant général, le capitaine de vaisseau Umar Bakori (retraité) a félicité l’Assemblée nationale pour l’adoption rapide du projet de loi.

Bakori a assuré le gouvernement fédéral et l’Assemblée nationale que ses officiers et ses hommes, au nombre d’environ 1 500 000 et présents dans toutes les communautés, les gouvernements locaux et les États du Nigeria, ont été bien formés par la police, le DSS et le NSDC pour compléter les efforts de sécurité nationale à tous les niveaux.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.