Du cannabis d’une valeur de 516 millions de naira intercepté à Lagos

0 114

Le service de la douane nigériane, NCS, a intercepté 5,124 kilogrammes de Cannabis Sativa, le long de la côte de Lekki dans l’Etat de Lagos.

Le contrôleur des douanes en charge de la Force d’intervention des douanes, Equipe A, Sani Yusuf, a fait savoir cela lors d’un briefing mercredi.

Yusuf a déclaré que la contrebande, dont la valeur en droits acquittés est estimée à 516 millions de naira, a été interceptée suite à des renseignements crédibles en janvier dernier.

Il a rappelé que la contrebande était transférée directement du navire aux camions avant que ses hommes ne les interceptent.

“Le cannabis a été intercepté à la suite d’un renseignement crédible. Nous l’avons intercepté quelque part autour de Lekki, le long de la côte, à minuit.

“En arrivant sur place, nous avons vu plusieurs personnes charger la contrebande du bateau directement dans un camion, malgré les vagues.

“Dès que nos officiers sont arrivés, ils ont découvert qu’ils avaient déjà chargé le premier camion, qu’ils étaient en train de charger le deuxième et le troisième lorsque nous sommes arrivés, et que c’était le chaos.

“En arrivant sur les lieux, nous avons vu d’autres agences, nous ne savons pas qui elles étaient. Mais après de vives discussions, nous avons pu emmener le camion jusqu’à notre bureau, et les personnes qui chargeaient la cargaison se sont enfuies”, a-t-il révélé.

Yusuf a expliqué que les fonctionnaires ont pu prendre un camion parce qu’il avait déjà été chargé, garé à l’extérieur et attendait d’être sorti avant que ses hommes ne les arrêtent.

“Ce camion était garé à l’extérieur pendant qu’ils chargeaient les deux autres, ils n’ont jamais su que nous arrivions. Donc, ils avaient chargé ce camion et l’avaient laissé dehors.

“Quand nous sommes arrivés, pendant qu’ils se disputaient, nous avons décidé qu’il valait mieux prendre celui que nous voyions et aussi pour la sécurité de nos agents. C’est donc l’un des officiers qui a conduit le camion”, a-t-il déclaré.

Il a également précisé qu’au cours de la même période, l’équipe a également saisi 705 sacs de riz étuvé étranger de 50 kg chacun, d’une valeur en droits acquittés de 42 millions de naira, ainsi que 11 balles de vêtements d’occasion d’une valeur en droits acquittés de 3 millions de naira.

Entre-temps, le contrôleur a insisté sur le fait qu’entre janvier et décembre 2022, l’équipe a saisi différentes contrebandes d’une valeur en douane de 9 milliards de dollars.

Ce chiffre représente une augmentation de 55 % par rapport aux 3,9 milliards de naira saisis en 2021.

“Parmi les articles saisis en 2022 figurent 225 mg de tramadol, 100 mg de citrate de sildénafil, du sirop pour la toux à la codéine, des pneus usagés, des balles de vêtements d’occasion, des sacs de riz étuvé étranger, des conteneurs de bois, des écailles de pangolin, des plaques de peau d’âne, du cannabis sativa, etc.

“La somme de 5,8 milliards de naira a été générée par les avis de mise en demeure de janvier à décembre 2022”, a-t-il informé.

Il a averti tous les importateurs non patriotiques et leurs agents qui osent défier les agents des douanes, que le service ne se contentera pas de faire des saisies, mais que ses agents vigilants les feront arrêter pour qu’ils subissent toute la colère de la loi.

L’équipe, a-t-il conclu, avait déjà redynamisé ses opérations 24 heures sur 24.

Leave A Reply

Your email address will not be published.