La jeunesse africaine exhortée à tirer les leçons de l’histoire

Précisions de Cyril Okonkwo

0 146

Le vice-président du Nigéria, le professeur Yemi Osinbajo, a exhorté la jeunesse à tirer les leçons de l’histoire plutôt que de la répéter ou de la laisser compromettre un avenir meilleur.

Le vice-président nigérian s’est exprimé lundi pendant qu’il était l’invité d’honneur d’un forum de la jeunesse organisé à l’occasion du 60e anniversaire de la vice-présidente libérienne, Dr Jewel Howard-Taylor.

Mais il a d’abord été reçu à Monrovia par le Président George Weah qui s’est entretenu avec lui et lui a souhaité la bienvenue dans la nation ouest-africaine, exprimant son appréciation pour la visite d’un jour du VP.

Le président libérien, son adjoint et différents groupes libériens l’ont accueilli et décoré de reconnaissances et de prix traditionnels lors d’un forum de la jeunesse à Monrovia.

Plus tard, lors du forum intitulé “Conversation avec le vice-président et les jeunes”, Dr Howard-Taylor a qualifié son homologue nigérian d’un leader humble et désintéressé qui inspire l’espoir d’une Afrique meilleure.

Faisant l’éloge du professeur Osinbajo, Dr Howard-Taylor a noté qu’il était “l’homme politique le plus humble d’Afrique” et a noté que les nouveaux dirigeants du continent avaient beaucoup à apprendre de son humilité et de son engagement envers le service.

Le vice-président a également été honoré par les jeunes libériens qui lui ont décerné un prix pour services éminents rendus à l’humanité – pour son service exemplaire au développement du Nigeria, du Liberia, de l’Afrique de l’Ouest et du reste du continent.

En remettant la plaque au vice-président, le co-animateur de l’événement et jeune activiste, M. Benjamin Sanvee, a révélé que cette récompense était une reconnaissance de “tous vos services, de tout ce que vous avez fait et continuerez à faire”.

Selon lui, “il s’agit d’une profonde reconnaissance pour des années de services exceptionnels rendus au Nigeria, au Liberia, à la région de la CEDEAO, au continent africain et au monde entier. Nous, les jeunes du Liberia, et par extension, les jeunes d’Afrique, sommes fiers de vous présenter ce symbole d’appréciation”.

“Vous êtes l’exemple brillant d’un leader exceptionnel, désintéressé et exemplaire, qui est tranquillement et régulièrement, non seulement une source d’inspiration pour les jeunes d’Afrique, mais vous avez eu un impact sur la vie de millions de personnes à travers le continent de tant de façons”.

“Vous êtes un leader rare et exceptionnel et nous vous remercions pour tout ce que vous faites et continuerez à faire. Je vous remets cette plaque, au nom des jeunes Africains, en tant que l’un des leaders les plus remarquables d’Afrique”, a ajouté le leader des jeunes.

En outre, l’érudit Osinbajo a été décoré lors de l’événement du titre traditionnel de “Chief Flomo Barwolor”, qui signifie “la lumière du peuple”. Ce titre traditionnel a été remis par un groupe culturel libérien dirigé par l’ambassadrice Madame Julee Endee.

Répondant à des questions posées plus tôt au cours de la conversation avec les jeunes libériens, le vice-président Osinbajo s’est penché sur des leçons à tirer des expériences passées.

Selon lui, “toute personne sensée apprend de l’histoire plutôt que de l’expérience, car si vous attendez d’apprendre de l’expérience, vous souffrirez. Ce que vous êtes censé faire avec l’histoire et votre passé, c’est en tirer des leçons et ne jamais les laisser se répéter.”

Il a ajouté : “L’une des choses les plus importantes pour les jeunes est que vous devez garder à l’esprit en permanence que votre histoire n’est pas votre destin, elle fait simplement partie de votre histoire. Votre destin est ce que vous avez décidé, où vous allez et vous y arriverez tant que vous ne permettrez pas au tyran et à l’oppresseur de l’histoire de vous retenir.”

Encourageant les jeunes, le vice-président les a exhortés à tirer parti des opportunités offertes par les technologies émergentes pour améliorer leur éducation et leur économie, soulignant que les avantages des innovations technologiques sont nombreux.

Interrogé sur l’impact et la prévalence des médias sociaux, le professeur Osinbajo a révélé : “Je pense que les médias sociaux sont une bénédiction pour tout le monde, pas seulement pour les politiciens mais aussi pour les électeurs et autres. Les plateformes sont cruciales pour la communication et il est également important de reconnaître que chaque génération a sa propre technologie.

“Elle a ses abus et ses inconvénients, mais vous devez vous assurer que vous maximisez ses avantages réels. L’un des principaux avantages est que pour des personnes comme nous, nées il y a quelques décennies, pour faire de simples recherches, il fallait se rendre dans une bibliothèque. Aujourd’hui, je peux faire toutes mes recherches avec mon seul iPad, alors que je suis assis pratiquement n’importe où, pour autant que je dispose d’une connexion internet.”

Le professeur Osinbajo a évoqué que “les jeunes se trouvent au moment le plus avancé de l’histoire de l’humanité. L’une des choses intéressantes est que vos smartphones ont une puissance de calcul supérieure à celle qui a permis au vaisseau spatial Apollo 11 d’aller sur la lune.

“En termes de progrès, la génération actuelle n’est comparable à aucune autre avant elle. Nous, qui sommes plus âgés que vous, profitons de la technologie de votre génération, et j’espère et je prie pour que vous en tiriez pleinement parti afin d’élargir vos connaissances et le champ de vos activités, et pour élargir l’entreprise et votre communication avec les autres.”

La première dame de Sierra Leone, Madame Fatima Maada Bio, a également assisté au forum.

Elle a félicité le professeur Osinbajo pour son leadership exemplaire, notamment dans la promotion de la cause d’une Afrique meilleure pour tous.

Elle a également répondu aux questions et interagi avec les jeunes lors du forum, partageant la plateforme avec les vice-présidents nigérian et libérien.

Par ailleurs, lors de son séjour à Monrovia, le professeur Osinbajo s’est brièvement arrêté au Centre présidentiel Ellen Johnson Sirleaf pour le développement des femmes, afin de participer au programme de la Journée des droits de l’homme de la CEDEAO, qui coïncidait également avec le 5e anniversaire de la post-présidence de Mme Sirleaf.

Dans son discours, il a salué les contributions de l’ancienne présidente libérienne au développement du pays, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de ses fonctions.

Le vice-président a vopi : “L’une des choses que vous avez pu montrer, c’est qu’il est possible non seulement de bien servir, mais aussi de servir en dehors du bureau et de faire peut-être plus.

“Ce que vous avez fait depuis que vous avez quitté votre poste a peut-être eu plus d’impact, notamment en Afrique, et nous sommes vraiment fiers du travail que vous avez accompli et de vos réalisations. Nous prions pour qu’il y ait encore plus de réalisations à l’avenir.”

L’ancienne présidente Sirleaf a souhaité la bienvenue au vice-président au Liberia et l’a exhorté à veiller à ce qu’il y ait davantage de participation féminine dans la gouvernance et la politique en Afrique.

Le professeur Osinbajo était accompagné de son hôte et de son homologue libérien lors de la réunion avec l’ancienne présidente Sirleaf.

Leave A Reply

Your email address will not be published.