Soudan : un comité travaille au démantèlement du “régime el-Béchir”

0 143

Les signataires de l’accord-cadre du Soudan ont conclu jeudi le premier de plusieurs ateliers prévus pour ouvrir la voie à un accord de paix plus inclusif.

Il a été également question de la création d’un comité de retrait de pouvoirs devant démanteler l’influence du régime d’Omar El Béchir sur les institutions du pays. Khaled Omar, porte-parole de ces ateliers, est revenu sur les obligations de ce comité.

”Plusieurs ateliers organisés pendant la conférence ont porté sur plusieurs thèmes, à savoir : la corruption et l’autonomisation au cours des trois décennies, les conséquences politiques du démantèlement du Congrès national, l’expérience du comité pour le démantèlement du régime du 30 juin, l’annonce, la communication et l’échange pendant le processus de démantèlement, le cadre juridique qui contrôle le processus de démantèlement du régime du 30 juin, les normes internationales et les principes qui contrôlent le processus de démantèlement, l’expérience africaine dans la lutte contre la corruption et le recouvrement des actifs a expliqué Khaled Omar, porte-parole de ces ateliers.”

350 personnes ont pris part à ces réunions, dont des signataires de l’accord-cadre et des forces politiques et civiles non-signataires, y compris des comités de résistance. Parmi les nombreuses recommandations, la conférence a plaidé pour que les fonctionnaires appartenant au Parti du Congrès national, ne soient pas licenciés, car l’appartenance à ce groupe politique était obligatoire pour de nombreux emplois.

En marge de ces ateliers, plusieurs civils étaient de nouveau dans les rues de la capitale pour exiger le départ des autorités militaires, ils rejettent par ailleurs, l’accord-cadre prévoyant un transfert progressif au pouvoir aux civils.

 

Avec Africanews

Leave A Reply

Your email address will not be published.