L’objectif de la révolution industrielle au Nigéria, la NASENI s’engage à fond

Propos recueillis par Hadiza Ndadama

0 175

Le vice-président exécutif de l’agence nationale pour les infrastructures de science et d’ingénierie (NASENI), le professeur Mohammed Sani Haruna, a souligné l’engagement de l’agence à mener la révolution industrielle au Nigéria.

Déclaration faite par le professeur Haruna lors de la cérémonie d’inauguration et de pose des fondations du nouvel institut de développement des machines et équipements agricoles (AMEDI) de la NASENI, à Obudu, par le gouverneur de l’État de Cross River, le sénateur Ben Ayade.

D’après lui, cet objectif sera atteint grâce à l’introduction de la recherche et du développement de résultats technologiques conduisant à la fabrication de machines, d’équipements et de technologies dont le pays a besoin pour relancer l’industrialisation.

Une déclaration signée par le directeur adjoint de l’information du NASENI, M. Olusegun Ayeoyenikan, indique que le président Muhammadu Buhari a approuvé six nouveaux instituts de développement de machines et d’équipements agricoles, un par zone géopolitique du pays, en plus de six autres instituts de développement de machines et d’équipements industriels également situés dans diverses zones géopolitiques du pays.

Le responsable a fait remarquer que l’institut est spécialisé dans la recherche, le développement, la fabrication et l’introduction de la mécanisation de l’agriculture.

“La technologie et l’internet des objets (IOT) constituent la base, les méthodes et les instruments de l’agriculture moderne, au-delà de l’utilisation de houes et de coutelas et d’autres pratiques anciennes.

“De l’augmentation des rendements conduisant à des revenus agricoles élevés, à l’amélioration des conditions de vie des praticiens, il est nécessaire d’adapter de nouveaux outils agricoles, des processus et l’introduction d’une mécanisation appropriée.

“Le niveau d’amélioration de la vie socio-économique des populations est une conséquence directe de leur productivité ou non. C’est à ces lacunes technologiques que l’institut agricole de la NASENI Obudu et d’autres instituts similaires à Lafia, Mbutu Abom-Mbaise sont censés remédier”, a-t-il déclaré.

Le professeur Haruna a félicité le gouverneur Ayade pour son soutien indéfectible à NASENI et ses efforts incessants pour révolutionner l’agriculture dans l’État de Cross River.

Le gouverneur de l’État de Cross River, Ben Ayade, a révélé lors de la cérémonie de pose de la première pierre de l’institut : “Les agro-industries sont le fondement de l’industrialisation et sans développement agricole, ces efforts seront entravés.

Dans l’État de Crossriver, nous avons déjà entamé une révolution industrielle“, a-t-il informé.

Le gouverneur Ayade a toutefois félicité la NASENI pour son action en faveur de la production de machines, d’équipements et d’outils agricoles nécessaires au fonctionnement du secteur agricole.

Le président de la Wildlife Society of Nigeria, le professeur Augustine Ogodo, a remercié le président Buhari d’avoir ramené le pays sur la voie d’une véritable industrialisation avec la création de six nouvelles AMEDI.

La nation, selon lui, n’avait pas d’autre choix que de revenir à la mécanisation agricole, précurseur d’une véritable industrialisation.

“Il n’est plus judicieux pour le Nigéria de continuer à vendre ses produits sous forme de matières premières aux étrangers sans ajouter de valeur en transformant les matières premières en produits intermédiaires afin d’augmenter les revenus des praticiens de l’agriculture”, a lancé le professeur Ogodo.

Environ 500 réchauds de cuisson NASENI Save 80 Efficient ont été remis à des femmes de l’État de Cross River à cette occasion. Ces réchauds respectueux de l’environnement visent essentiellement à préserver l’environnement de la déforestation et de la désertification, ainsi qu’à alléger les souffrances des femmes des zones rurales qui ne peuvent pas se permettre de payer les coûts élevés de l’énergie pour cuisiner.

Leave A Reply

Your email address will not be published.