Les entreprises allemandes signalent des pénuries de main-d’œuvre

0 140

Plus de la moitié des entreprises allemandes ont du mal à pourvoir les postes vacants en raison du manque de travailleurs qualifiés.

C’est ce qu’ont déclaré jeudi les Chambres de commerce et d’industrie allemandes (DIHK), dernier signe en date des vents contraires de la croissance qui s’abattent sur la première économie d’Europe.

La proportion d’entreprises confrontées à des difficultés d’embauche n’a jamais été aussi élevée, a constaté le DIHK dans son enquête auprès de 22 000 entreprises, 53% d’entre elles faisant état de pénuries.

“Nous pouvons supposer que quelque 2 millions de postes vacants ne seront pas pourvus”, a déclaré Achim Dercks, directeur général adjoint du DIHK, ce qui a pour conséquence que les entreprises renoncent à près de 100 milliards d’euros de production.

“La résilience du marché du travail ne signifie pas que les entreprises se portent bien… La pénurie de personnel, les prix élevés de l’énergie et le passage à la neutralité climatique constituent un “mélange dangereux” qui pourrait amener les entreprises à délocaliser leur production à l’étranger.

“La pénurie de travailleurs qualifiés n’est pas seulement un fardeau pour les entreprises, elle compromet également la réussite de tâches importantes pour l’avenir, comme la transition énergétique, la numérisation et la construction d’infrastructures”, a révélé M. Dercks.

Les travailleurs possédant les compétences requises se font de plus en plus rares, a-t-il ajouté, y compris dans les secteurs manufacturiers qui constituent le moteur de la puissance exportatrice allemande.

L’enquête a révélé que 67 % des fabricants d’équipements électriques n’étaient pas en mesure de pourvoir les postes vacants, de même que 67 % des entreprises de construction mécanique. Dans la construction automobile, 65 % des entreprises ont fait état de pénuries de main-d’œuvre.

 

Joy-Josephine Enakhumeh

Leave A Reply

Your email address will not be published.