Des fonds de recherche octroyés à l’Université d’Ibadan

Précisions de Olubunmi Osoteku, Ibadan

0 144

L’Université d’Ibadan (UI) a annoncé que pas moins de 14 propositions soumises par l’institution seront financées par le Fonds fiduciaire pour l’éducation tertiaire (TETFUND) dans le cadre du Fonds national de recherche 2021, pour un montant de 342 millions de naira.

La vice-chancelière adjoint (DVC), de la recherche, de l’innovation et des partenariats stratégiques, le professeur Oluyemisi Bamgbose, a fait cette révélation, jeudi, lors de la distribution des lettres d’attribution aux bénéficiaires du Fonds national de recherche TETFUND.

Le professeur Bamgbose a félicité le TETFUND pour avoir comblé le manque de recherche au Nigéria, notant que dans le monde entier, tous les professeurs d’université ne sont pas des chercheurs, car beaucoup d’entre eux se concentrent uniquement sur l’enseignement, tandis que seuls quelques-uns combinent l’enseignement et la recherche.

Elle a décrit cette situation comme une anomalie, car l’enseignement et la recherche sont censés aller de pair, affirmant que seule une petite partie du personnel universitaire s’engage dans la recherche en raison du manque d’accès aux fonds de recherche locaux.

La DVC a également révélé que la direction de l’UI fait tout son possible pour faire de l’Université une institution à forte intensité de recherche, en disant : “À cette fin, chaque faculté et département est censé avoir un comité de recherche actif pour promouvoir la culture de la recherche parmi les membres du personnel.”

Le professeur Bamgbose a appelé les chercheurs chevronnés à utiliser leurs subventions pour soutenir les chercheurs en début de carrière, afin qu’il y ait une génération de chercheurs à qui passer le relais, ce qui est l’essence même du mentorat.

Elle a assuré que sous l’administration actuelle, l’UI continuerait à maintenir sa position légitime dans la communauté des institutions d’enseignement supérieur au niveau mondial et à conserver son rôle de leader au Nigeria et en Afrique de l’Ouest, tout en contribuant au développement de la société.

La DVC a conclu que l’administration déploierait davantage de ressources pour l’administration de la recherche afin que UI continue à s’améliorer.

Leave A Reply

Your email address will not be published.