Un tribunal ougandais libère sous caution deux suspects pour une bousculade mortelle

0 141

En Ouganda, le promoteur d’un événement mortel de la Saint-Sylvestre et l’animateur du concert ont comparu devant le tribunal.

Ils ont été libérés sous caution après l’audience du tribunal de première instance de Makindye.

Le promoteur Abby Musinguzi et le maître de cérémonie Elvis Francis Juuko restent accusés de crimes, notamment de négligence.

S’exprimant à l’extérieur de la salle d’audience de Kampala, l’avocat de la défense a donné plus de détails.

”Ils ont été inculpés de 13 chefs d’accusation pour avoir causé la mort ou des blessures à plusieurs personnes par négligence et pour s’être livrés à ce qu’ils ont appelé un “acte irréfléchi”. Voilà, en gros, les chefs d’accusation. Chaque victime constitue un chef d’accusation, c’est pourquoi ils sont nombreux”, a déclaré Elias Lukwago.

Dix personnes, principalement des enfants, ont perdu la vie dans la bousculade survenue au centre commercial Freedom City, dans la capitale, alors que les fêtards se pressaient par une seule sortie pour assister à un feu d’artifice à minuit.

Jusqu’à présent, trois personnes sont détenues à la suite de ce tragique incident, Elias Lukwago a appelé à une application impartiale de la loi.

“Ils n’obtiendront pas justice avec l’application sélective de la loi à laquelle nous assistons ici. Ils n’obtiendront pas justice si la police présente des accusations inventées de toutes pièces contre les faibles. Les faibles, c’est-à-dire Abitex et ses co-accusés. Et ils n’obtiendront pas justice tant que le propriétaire des lieux sera protégé du long bras de la loi avec le directeur et tous les officiers de police qui étaient en service. Donc, fondamentalement, c’est notre appel, c’est notre demande”.

Le porte-parole adjoint de la police a déclaré que d’autres suspects, dont le propriétaire du centre commercial, avaient été convoqués devant l’équipe d’enquête et seraient arrêtés s’ils ne s’exécutaient pas.

Le président ougandais Yoweri Museveni a offert aux familles des défunts cinq millions de shillings ougandais (1 340 $) pour les aider à payer les frais d’obsèques.

 

africanews

Leave A Reply

Your email address will not be published.