Les médecins résidents menacent de recourir à la grève en raison de problèmes non résolus

Propos recueillis par Edward Samuel, Abuja

0 142

L’Association nigériane des médecins résidents (NARD) a adressé une lettre au gouvernement fédéral au sujet des problèmes non résolus affectant ses membres, qui pourraient conduire à une grève nationale et à une perturbation des services dans le secteur sanitaire.

Dans une lettre adressée au ministère fédéral de la Santé et à d’autres agences concernées, intitulée “Dysfonctionnement industriel imminent à l’échelle nationale dans le secteur sanitaire : Une question d’importance administrative urgente. La NARD rappelle que les deux parties sont parvenues à un accord il y a plusieurs mois concernant certaines prestations et conditions de service, soulignant que les problèmes n’ont toujours pas été résolus.

“Il y a six mois, nous avons lancé un ultimatum en raison de la persistance de problèmes non résolus affectant les médecins résidents, y compris des irrégularités dans la nouvelle circulaire sur la révision à la hausse du Fonds de formation des médecins résidents (MRTF) et le paiement des arriérés de la nouvelle prime de risque, ainsi que le non-paiement des arriérés de saut pour 2014, 2015 et 2016, le non-paiement de l’ajustement conséquent du salaire minimum, le retard dans la révision à la hausse de la Consolidated Medical Salary Structure (CONMESS), les arriérés de salaire des membres des institutions de santé tertiaires des États, qui s’étendent sur plusieurs mois, notamment dans les États d’Abia, d’Imo, d’Ondo, d’Ekiti et de Gombe, et la non-domestication de la Medical Residency Training Act (MRTA) dans la plupart des États de la fédération. “

Dans sa lettre, l’association a apprécié les efforts déployés par le gouvernement, par l’intermédiaire de ses ministères, départements et agences, pour résoudre certains des problèmes soulevés, mais a souligné que des défis restent à relever.

La lettre se lit en partie comme suit : “Ceci est devenu une source d’agitations sérieuses à l’échelle nationale, menaçant la paix et l’harmonie industrielles dans le secteur de la santé. Tout porte à croire que si ces questions ne sont pas résolues avant la prochaine réunion du Conseil exécutif national (CEN), nos membres pourraient voter en faveur d’actions qui conduiraient à une discorde industrielle à l’échelle nationale dans le secteur de la santé. Nous savons à quel point cette période est critique et le chaos qui s’ensuivrait si le gouvernement ne prend pas de mesures pour empêcher que cela ne se produise.”

L’association a exhorté le gouvernement fédéral et tous les MDA concernés à résoudre ces problèmes avant la réunion du NEC de janvier.

“Nous avons confiance en vos dispositions paternelles et nous pensons que vous nous aiderez et sauverez la nation de cette action industrielle imminente”.

Leave A Reply

Your email address will not be published.