Le NISS met à jour une application mobile pour améliorer la production agricole

0 165

L’Institut nigérian de la science du sol (NISS), a dévoilé la version mise à jour de sa plateforme d’application mobile, NISSAGRO l’application mobile (version 2.0), afin d’aider les chercheurs, les scientifiques et les autres parties prenantes à fournir des services appropriés aux agriculteurs.

Le coordinateur de la zone sud-ouest du NISS, le professeur James Alabi Adediran, a fait cette révélation lors d’une formation destinée aux agriculteurs du sud-ouest, intitulée “Training The Trainers” (formation des formateurs), à l’Institut de recherche et de formation agricole (IAR&T), Ibadan, l’état d’Oyo.

Le coordinateur zonal a expliqué que l’application a été conçue pour collecter et analyser des données, proposer des solutions et donner des conseils aux agriculteurs, aux agents de vulgarisation, aux négociants en produits agricoles et aux autres parties prenantes du secteur afin de promouvoir les bonnes pratiques agronomiques.

Il a ajouté que grâce à l’application, les agriculteurs auront un lien régulier avec les scientifiques et les autres parties prenantes stockées dans l’application.

“Les scientifiques, les chercheurs et les autres parties prenantes fourniront les services adéquats aux agriculteurs qui en ont besoin. Cela permettra d’améliorer la production agricole et de garantir la sécurité alimentaire du pays.

“Cela améliorera également les moyens de subsistance des agriculteurs”, a-t-il souligné.

S’exprimant sur la formation, il a indiqué qu’elle visait à renforcer la participation des agriculteurs et des agents de vulgarisation aux technologies de l’information axées sur la connaissance, qui amélioreront le lien entre les scientifiques et les parties prenantes.

M. Adediran a également conseillé aux agriculteurs et aux agents de vulgarisation de la région d’utiliser l’application mobile NISSAGRO version 2.0 mise à jour.

Si les agriculteurs n’ont pas accès à l’application, ils risquent de tomber entre les mains de charlatans qui leur demanderont de l’argent. L’objectif de cette initiative est de faire en sorte que les agriculteurs aient un lien direct avec le NISS, que ce soit au siège à Abuja ou dans la région du sud-ouest.

“Deuxièmement, ils doivent avoir des connaissances adéquates en se mettant à jour sur la manière d’utiliser l’application. Ils doivent également utiliser les données, que les agriculteurs ne sont pas toujours en mesure d’obtenir régulièrement pour des raisons financières, c’est pourquoi nous avons des agents de vulgarisation, qui sont également bien informés pour aider les agriculteurs.

C’est pourquoi nous avons des agents de vulgarisation, qui sont également bien informés pour aider les agriculteurs. “Cependant, sans utiliser de données, vous ne pouvez pas automatiquement accéder à l’application NISSAGRO. La plupart de ces inconvénients automatiquement ne sont pas insurmontables, ils nécessitent une application plus poussée et un accès constant à cette application.”

“Les quelques personnes qui sont déjà formées sont censées avoir suffisamment de connaissances et devraient être prêtes à aider d’autres agriculteurs”, a-t-il ajouté.

 

Joy-Josephine Enakhumeh

Leave A Reply

Your email address will not be published.