KG-CARES : Kogi commence le versement des subventions aux MPEs

Détails avec Oluwakemi Jonah depuis Lokoja, la capitale de l'Etat

0 143

Afrin de relancer la finance les micro et petites entreprises (MPE’s), le gouvernement de l’État de Kogi a commencé le versement de subventions à ces entreprises.

Le projet, la reprise d’action de COVID-19 et la relance économique de Kogi (KG-CARES)( Result Area 3) est mis en œuvre par l’Agence de Development d’Entreprise de Kogi (KEDA), qui est l’un des trois domaines de résultats du programme KG-CARES visant à fournir des secours, facilitant la reprise et renforçant les capacités des entreprises touchées par la pandémie de COVID-19 et ses perpetuels éffets néfastes sur l’activité commerciale régulière dans l’État.

La subvention MPE est l’un des programmes d’intervention de l’administration de gouverneur Yahaya Bello pour lutter contre le chômage et rajeunir l’économie de l’État.  Les fonds sont destinés à alléger les contraintes financières des MPEs en fournissant des subventions de contrepartie pour cofinancer jusqu’à 40 % des nouveaux prêts contractés à partir de juin 2020 auprès d’institutions financières reconnues et approuvées, pour soutenir les dépenses opérationnelles après le début de Covid-19, et pour  soutenir l’adoption du paiement numérique, des coûts d’intégration et des solutions informatiques pour les entreprises et aider les entreprises à devenir compatibles avec le commerce électronique.

Dans leurs remarques séparées, Mukkadam Asiwaju Asiru Idris, commissaire aux finances, au budget et à la planification économique, a révélé que les activités commerciales ont été interrompues dans l’État, réduisant les revenus de l’État et augmentant l’inflation en raison du confinement national.  Il a félicité les entreprises bénéficiaires et a en outre exprimé l’espoir que la subvention mettra fin aux pressions inutiles sur les entrepreneurs de l’État.

Pendant que l’honorable Gabriel Olofu, commissaire au commerce et à l’industrie, a félicité le gouverneur de l’État, Yahaya Bello, pour son partenariat avec la Banque mondiale afin d’amortir les effets néfastes du COVID-19 sur les entreprises.  Il a également félicité Hajiya Rekiya Onaivo Sanni, directrice générale de KEDA pour la mise en œuvre louable du projet tout en assurant que davantage d’entreprises en bénéficieront dans les subventions suivantes.

Dans un communiqué publié aux journalistes, Hajiya Rekiya Onaivo Sanni, directrice générale de KEDA, a apprécié le gouverneur Yahaya Bello pour avoir tenir son mandat de réalisation d’un solide écosystème des MPEs dans l’État.

Hajiya Rekiya a en outre noté que les efforts de Son Excellence pour créer plus de 500 000 nouvelles entreprises dans l’État avant la fin de l’administration actuelle en janvier 2024 sont réalisables.

Elle a exhorté les entreprises bénéficiaires à utiliser les fonds reçus de manière appropriée, car KEDA conduira un exercice de suivi et d’évaluation pour assurer la conformité.

“De nombreuses autres initiatives sont en vue par le gouvernement de nouvelle direction pour la communauté des affaires de l’État, car beaucoup d’autres de ces initiatives seront bientôt mises en œuvre”, a-t-elle ajouté.

Lors d’un entretien avec les médias, l’une des bénéficiaires, Mlle Nana-Aisha Abbas, a exprimé sa gratitude au gouvernement de l’État de Kogi et à KEDA pour la subvention qu’elle qualifié d’opportune et utile pour revitaliser son entreprise de vêtements.

“Cet argent a commencé à faire beaucoup pour mon entreprise de vêtements car des plans sont déjà mis en œuvre grâce à la subvention que j’ai reçue”, a révélé Aisha.

Suliat Abubakar, qui vient d’être diplômé de l’Université de Lokoja, a apprécié le gouvernement de l’État pour avoir tenu sa promesse et décaissé plus tôt que prévu.  “Je viens d’obtenir mon diplôme de l’Université fédérale de Lokoja et c’est un soutien supplémentaire pour mon entreprise. Etant un jeune qui vient juste d’arriver et qui s’efforce de développer mon entreprise commerciale, cette subvention m’aidera grandement à développer mon entreprise“, s’est réjoui Suliat.

Eniola Olayemi, coordinatrice adjointe du Conseil national de la jeunesse du Nigéria, Kogi ouest, a fait l’éloge de KEDA pour la “transparence exceptionnelle dans la sélection des bénéficiaires”, affirmant que la nation ira mieux si les personnes ayant des besoins réels et des plans d’affaires sont traités de la manière l’État de Kogi fait actuellement.

“Avec le mécanisme mis en place par KEDA conformément au principe d’équité et de transparence du gouverneur, tout s’est déroulé sans heurts et tout le monde est satisfait”, a-t-il conclu.

Leave A Reply

Your email address will not be published.