Les femmes enceintes de jumeaux doivent recevoir des soins spéciaux selon les experts

0 163

Afin de réduire les complications associées aux grossesses multiples, les experts en santé maternelle ont exhorté les femmes enceintes de jumeaux ou plus à s’assurer qu’elles recherchent des soins spéciaux auprès de spécialistes de la santé maternelle.

Ces experts en santé reproductive féminine ont expliqué que le fait d’être enceinte de jumeaux comporte un risque plus élevé d’accouchement prématuré, ajoutant que donner naissance à des bébés prématurés s’accompagne également de nombreux autres risques.

Ils ont noté que la survie des bébés prématurés est mince, surtout lorsqu’ils sont nés avant 37 semaines, soulignant que la gestation de jumeaux est également associée à des anomalies congénitales. Pour réduire le risque d’accouchement prématuré et les problèmes qui y sont associés, il est conseillé aux femmes ayant une gestation gémellaire d’être fidèles et ponctuelles lors de leurs visites prénatales et de signaler leurs inquiétudes à leur médecin.

Dr Yusuf Oshodi, professeur associé à la faculté de médecine de l’université d’État de Lagos, a révélé lors d’un entretien avec les journalistes que l’accouchement prématuré comporte de nombreux risques, car il est difficile pour les bébés nés prématurément de s’adapter au monde extérieur.

Dr Oshodi, qui est consultant en obstétrique et gynécologie à l’Hôpital universitaire d’État de Lagos, à Ikeja, a évoqué qu’un bébé sur trois né avant 37 semaines mourrait. Le gynécologue a expliqué : “Les personnes qui portent plus d’un bébé ont plus de chances d’accoucher avant terme, ce qui entraînera la naissance de bébés prématurés”.

“À partir de 28 à 32 semaines, il pourrait y avoir un accouchement, et entre 34 et 36 semaines, il pourrait y avoir un accouchement. De même, entre 35 et 36 semaines, il pourrait y avoir un accouchement et 36 semaines et plus. Ainsi, plus les bébés sont proches du terme, plus leurs chances de survie sont élevées.

Oshodi a noté qu’en plus des défis liés à la gestion des bébés nés prématurément, les mères enceintes de jumeaux depuis le début de la conception doivent faire face à deux fois plus de défis associés à la grossesse.

“Le stress que la femme va subir sera doublé, les vomissements et les vertiges seront doublés, même le risque d’hypertension artérielle est plus élevé chez les personnes qui portent des jumeaux que chez celles qui portent un seul bébé.

“En ce qui concerne le diabète pendant la grossesse, le risque est plus élevé chez les personnes qui portent des jumeaux que chez celles qui portent un seul bébé. Même le risque de malformations congénitales (anomalies congénitales) est également plus élevé en cas de grossesse gémellaire”, a-t-il ajouté.

À la suite des difficultés énumérées, le gynécologue a fait entendre que la femme pourrait également trouver difficile d’accoucher seule. Il a poursuivi que les femmes ayant des grossesses gémellaires courent également le risque de saigner, ce qui, selon lui, peut conduire à un accouchement prématuré. “Lorsque cela se produit, nous devons faire accoucher la femme plus tôt que nécessaire”, a-t-il ajouté.

S’exprimant sur les raisons de la mort des bébés prématurés, l’expert en santé maternelle a précisé que les bébés prématurés doivent faire face à de nombreux problèmes, notamment la difficulté à maintenir leur taux de sucre. Il a maintenu : “Leur foie n’est pas assez mature et, comme il ne l’est pas, ils ont tendance à souffrir de la jaunisse néonatale. Ils ont un risque élevé d’infection, de problèmes d’alimentation et de digestion.”

Il a ainsi exhorté les femmes enceintes qui portent des jumeaux à s’assurer qu’elles commencent les soins prénatals tôt et qu’elles accouchent dans un hôpital où il y a des spécialistes de la santé maternelle et infantile.

Prenant également la parole, Dr Bright Airhumwunde, obstétricien et gynécologue consultant, a souligné que la survie des bébés nés de naissances multiples au Nigéria dépend de l’âge auquel ils ont été mis au monde.

Airhumwunde, qui est également directeur général de Crown Global Medicare, a réitéré : “Tout d’abord, pour des jumeaux, le délai moyen d’accouchement est d’environ 36 à 37 semaines. Pour les triplés, il est d’environ 34 semaines, tandis que pour les quadruplés, il est d’environ 28 semaines.

“Donc, plus il y a de fœtus, plus l’accouchement est précoce. En fin de compte, la survie de ces bébés dépend du moment où ils sont mis au monde. Encore une fois, le lieu de l’accouchement est également important.

“Les femmes des zones rurales et celles qui n’ont pas accès aux soins de santé courent un risque accru d’accouchement prématuré et de décès ultérieur des bébés”, a-t-il noté.

Selon lui, la prise en charge des bébés prématurés dans les hôpitaux publics reste un défi dans le pays en raison du manque d’équipements tels que les incubateurs, les besoins en oxygène et les médicaments spéciaux pour faire mûrir les poumons des bébés.

Il a rappelé qu’il fallait investir massivement en termes d’équipement et de main-d’œuvre pour améliorer la survie des bébés prématurés au Nigéria.

Selon le Fonds des Nations unies pour l’enfance, plus de 400 000 bébés meurent à la naissance chaque année au Nigeria. Selon l’UNICEF, sur plus de 2,5 millions de bébés qui meurent à la naissance dans le monde chaque année, plus de 400 000 morts-nés ont lieu au Nigéria.

Les données de l’Organisation mondiale de la santé indiquent que, chaque année, environ 15 millions de bébés naissent prématurément (avant 37 semaines complètes de gestation).

“Les complications liées aux naissances prématurées sont la principale cause de décès chez les enfants de moins de cinq ans, responsables d’environ 1 million de décès en 2015. Les trois quarts de ces décès pourraient être évités grâce aux interventions actuelles, d’un bon rapport coût-efficacité”, a annoncé l’OMS.

Leave A Reply

Your email address will not be published.