La jeunesse détient le potentiel numérique pour mener le processus électoral selon la CENI

Propos recueillis par Chinwe Onuigbo depuis Awka

0 142

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) affirme que la jeunesse détiet le potentiel numérique pour conduire le processus électoral et décider des compétitions électorales.

Le commissaire national du Comité de l’information et de l’éducation des électeurs, Barrister Festus Okoye, a révélé cela lors d’un atelier à Awka, dans l’État d’Anambra, sur le thème “Engagement zonal avec des groupes axés sur la jeunesse en vue des élections générales de 2023”.

Barrister Okoye a ajouté que la population jeune constitue le plus grand nombre d’électeurs inscrits pour les élections générales de 2023 au Nigeria.

Il a expliqué que l’analyse des électeurs inscrits du 28 juin 2021 au 31 juillet 2022 indiquait la prédominance des jeunes électeurs.

D’après lui : “Le Nigéria est un pays dont la population jeune est en pleine croissance. Sur les plus de 9,5 millions de Nigérians qui ont terminé leur processus d’inscription, 7,28 millions, soit 76 % des nouveaux inscrits âgés de 18 à 34 ans, sont des jeunes.

“De même, les jeunes représentent 51 % des 84 millions de Nigérians qui se sont inscrits pour les élections générales de 2019. Ces statistiques montrent que les jeunes hommes et femmes constituent une masse critique dont la participation à la vie publique et à l’espace électoral ne peut être ignorée.

“Étant donné que la démographie du Nigéria a changé et que les jeunes constituent un bloc formidable de cette démographie, les jeunes engagés et conscients doivent aider les autres à se débarrasser de leur approche puritaine et de leur disposition à l’égard des questions nationales et à devenir plus concentrés”.

Violence électorale
Il a regretté que certains jeunes soient impliqués dans la violence électorale et les malversations liées aux élections, insistant sur le fait que la violence électorale a un coût socio-économique et politique important pour la nation, ainsi que pour la vie et l’avenir des jeunes.

M. Okoye a également révélé que la Commission avait délégué la collecte des cartes d’électeurs PVC aux 8 809 zones d’enregistrement/quartiers électoraux de la fédération, assurant que les électeurs valablement inscrits étaient encouragés à récupérer leurs PVC.

Il a averti que les jeunes ne doivent en aucun cas succomber aux singeries des faiseurs de malice et des cinquième colonne qui font croire que les électeurs inscrits ne doivent pas prendre la peine de retirer leur carte et qu’ils peuvent voter le jour de l’élection sans leur carte d’électeur.

Il a également révélé que la Commission n’a pas imprimé les PVC de ceux qui se sont inscrits deux fois ou plusieurs fois, ajoutant que ces personnes peuvent toujours voter en utilisant leur PVC valide et de remplacement.

Processus électoral
Le commissaire a également annoncé que les élections générales de 2023 seront axées sur la technologie, puisque l’actuelle loi électorale de 2022 a concrètement et complètement intégré l’usage de la technologie dans le processus électoral.

“Le débat sur la question de savoir si la Commission va utiliser et déployer la technologie dans le processus électoral est un débat dépassé et devrait être relégué aux oubliettes de l’histoire.

“Permettez-moi également de souligner que l’utilisation de la technnologie. Permettez-moi également de souligner que l’usage du système d’accréditation bimodal des électeurs (BVAS), pour accréditer les électeurs s’avère obligatoire. La Commission n’a pas de pouvoir discrétionnaire sur cette question”, a noté M. Okoye.

Plus tôt, la commissaire électorale résidente de l’État d’Anambra, Dr Queen Elizabeth Agwu, a décrit les jeunes comme des citoyens dynamiques et travailleurs qui joueront un rôle important pendant la période des élections générales.

Elle a exhorté les jeunes à se réveiller et à prendre leurs positions respectives dans les affaires de la nation, leur rappelant qu’ils forment une population raisonnable qui attend d’être exploitée pour le développement du Nigeria.

Elle a également noté que le résultat des élections générales de 2023 serait déterminé par les jeunes, et les a exhortés à défendre leurs communautés.

Leave A Reply

Your email address will not be published.