14 stations pétrolières scellées dans l’État de Kano

Précisions Jack Acheme, Kano

0 120

L’autorité de régulation du secteur pétrolier (Nigeria Midstream and Downstream) (NMDPRA) a mis sous scellés 14 stations-service appartenant à des négociants indépendants dans l’État de Kano, au Nord-ouest du Nigeria, pour avoir vendu au public du supercarburant, communément appelé essence, à des prix très élevés.

Les prix relevés par l’équipe de contrôle de la NMDPRA, dont les journalistes ont été témoins, variaient entre 290, 295 et 300 N par litre, alors que le prix à la pompe au départ du dépôt est inférieur à 290 N.

Le coordinateur du bureau zonal de la NMDPRA à Kano, Aliyu Sama, a révélé que “les stations scellées risquent la révocation de leur licence d’exploitation ou le paiement d’une amende de 150 000 N par pompe”.

Selon lui, plus de 100 stations reconnues coupables d’infractions similaires ont été scellées en décembre 2022.

Il a ajouté qu’avec les coûts d’atterrissage et les coûts des ponts, les négociants indépendants peuvent vendre de l’essence en dessous de N290 et faire des bénéfices.

“Les négociants indépendants n’ont aucune raison valable de vendre à N300 ou N290 par litre après avoir réclamé des fonds d’égalisation au gouvernement fédéral.

“L’agence n’acceptera aucun acte de racket de la part des négociants privés.

“Aujourd’hui, à Lagos, les propriétaires de dépôts vendent 230 N par litre aux négociants indépendants ; avec ce montant, nous comprenons qu’ils ne peuvent pas vendre en dessous du prix de revient. Mais vous ne pouvez pas vendre à N300 ou N290 par litre parce que le gouvernement paie N45 par litre comme le prétendent les ponts.

“Si le coût de débarquement se situe entre N230 et N280, et que vous soustrayez le coût des ponts de N45 du coût de débarquement, vous obtenez N235, nous attendons au moins une marge bénéficiaire de N15. Donc, les négociants peuvent toujours vendre en dessous de N290 et faire leurs profits de manière pratique.

“En tant qu’agence, nous ne sommes pas en mesure de fixer le prix, mais nous n’accepterons pas un prix qui n’est pas respectueux du public”, a déclaré Sama.

Leave A Reply

Your email address will not be published.