Un tribunal empêche l’arrestation du président de la CENI au sujet de la déclaration d’actifs

0 67

La juge Maryam Hassan, de la Haute Cour du Territoire de la Capitale Fédérale (CCB) de Garki, a rejeté les accusations de fausse déclaration de patrimoine portées contre le professeur Yakubu Mahmood, président de la Commission électorale nationale (INEC).

La Cour a interdit au Département de la sécurité de l’État (DSS), à la police et au Bureau du code de conduite (CCB) d’examiner sa déclaration de patrimoine légale.

Une injonction obligatoire ordonnant et contraignant le président de la CENI à démissionner en attendant l’enquête et l’examen des diverses allégations portées contre lui par les différents organismes chargés de l’application de la loi était l’une des demandes formulées dans une assignation introductive déposée par Somadina Uzoamaka contre le procureur général de la Fédération (AGF) et Yakubu.

En outre, le plaignant a demandé au juge d’interdire à Yakubu d’occuper ou d’assumer toute fonction publique pendant dix ans.

Le professeur Yakubu a réfuté la plainte en fournissant à la cour plusieurs pièces à conviction pour démontrer les sources de financement de l’acquisition des propriétés que le plaignant prétend avoir été acquises illégalement, et il a fait valoir que sa déclaration de patrimoine a été remplie de manière légitime.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.