2023 : Le Sénat invite les Nigérians à participer activement au processus électoral

Détails avec Edwin Akwueh, Abuja

0 67

Le président du Sénat nigérian, Ahmad Lawan, a appelé les Nigérians à participer activement au processus électoral, affirmant que la neuvième Assemblée nationale est restée inébranlable dans la mise en œuvre de son programme législatif tout en gardant foi dans les Nigérians.

Dans son message de nouvel an, le sénateur Lawan a apprécié et félicité les Nigérians pour avoir foi en leur pays et pour avoir toujours soutenu les efforts de construction d’une nation progressive.

Le sénateur Lawan estime que la loi électorale de 2022 a suscité l’espoir dans le système et a renforcé les attentes concernant les prochaines élections générales prévues pour février 2023.

Le texte intégral du message du président du Sénat pour la nouvelle année 2023 est le suivant :

“Je me joins à mes compatriotes nigérians dans les célébrations joyeuses de cette saison avec le grand espoir d’une 2023 heureuse et prospère.

“Alors que l’année 2022 s’éloigne dans l’histoire, comme toute autre année dans l’histoire, nous devrions remercier Dieu tout-puissant pour les bénédictions et les défis d’aujourd’hui et pour l’espoir d’un meilleur lendemain.

“Nous apprécions et félicitons également nos citoyens pour avoir foi en notre nation et pour avoir toujours soutenu les efforts de construction d’une nation virile.

“La neuvième Assemblée nationale a été un participant très actif dans ce processus de construction de la nation.

“Lors de notre création en 2019, nous avons établi un programme législatif robuste pour faire avancer nos aspirations collectives en tant que nation et avoir un impact positif sur la vie de notre peuple. Un sénat qui travaille pour les Nigérians. Nous sommes restés inébranlables dans notre engagement envers cet agenda.

“Il reste moins de six mois avant la fin de cette Assemblée. Je suis fier de dire que nous avons tous gardé la foi envers le peuple nigérian en tant que ses représentants.

“La neuvième Assemblée a brisé de nombreuses malédictions législatives dans cette Quatrième République, en enregistrant des percées dans de nombreux domaines de notre environnement législatif national qui avaient défié les interventions des Assemblées précédentes.

“Tout d’abord, nous avons renforcé la stabilité de la gouvernance grâce à une collaboration interpartis productive avec les autres branches du gouvernement, en particulier l’exécutif. Cela a porté ses fruits dans le nombre sans précédent de projets de loi de qualité adoptés par l’Assemblée nationale et dûment signés par le Président.

“Parmi les projets de loi les plus importants qui ont été promulgués, citons le Deep Offshore and inland Basin Production Sharing Contract (amendment) Act, 2019, le Companies and Allied Matters Act 2020, le Nigeria Police Reform Act, 2020, le Petroleum Industry Act, 2021, et l’Electoral Act, 2022, pour n’en citer que quelques-uns. Il s’agit d’interventions législatives essentielles pour la promotion de la bonne gouvernance dans notre chère nation.

“Par exemple, la loi électorale (amendement) de 2022 a ravivé l’intérêt pour la participation politique dans notre pays et augmenté la confiance dans notre processus électoral. Nous avons adopté ce projet de loi suffisamment tôt et avec quelques innovations pour garantir une meilleure conduite de nos élections, notamment à partir des élections de 2023.

“Nous avons également été en mesure de réinitialiser nos exercices financiers afin de rendre notre cycle budgétaire stable et prévisible. Ce changement a énormément aidé à la mise en œuvre des projets et des programmes, ainsi qu’à la performance générale des budgets nationaux. C’est l’un des héritages de la neuvième Assemblée nationale que nous avons maintenu depuis 2019, comme en témoigne à nouveau, l’adoption du projet de loi de finances 2023 le mercredi 28 décembre 2022.

“Je suis immensément fier que la nouvelle loi électorale ait suscité un nouvel espoir dans le système et renforcé les attentes concernant les prochaines élections générales.

“En outre, nous avons apporté tout le soutien possible à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour mener à bien des scrutins crédibles et nous continuerons à le faire jusqu’à ce que cet objectif soit atteint.

“La neuvième Assemblée nationale continuera à fournir les interventions législatives nécessaires à la bonne gouvernance jusqu’à la fin de son mandat en juin 2023. Je demande instamment à tous les Nigérians de prendre une part active au processus électoral, afin d’atteindre notre objectif collectif de bonne gouvernance pour la prospérité et l’unité nationales.

“Je vous souhaite à tous une année 2023 heureuse et prospère.”

Leave A Reply

Your email address will not be published.