Nouvel An : le président Buhari prône l’unité entre les Nigérians

Détails avec Timothy Choji, Abuja

0 85

Le Président Muhammadu Buhari a déclaré qu’au moment où les Nigérians entrent dans la nouvelle année 2023, ils devraient maintenir l’esprit d’unité qui existe entre eux.

Il l’a conseillé dans un message du Nouvel An aux citoyens, publié samedi, avant les célébrations prévues pour le dimanche 1er janvier 2023.

Le président a indiqué qu’il se félicitait à la fois des éloges et des critiques pour la direction qu’il a donnée au Nigeria de mai 2015 à mai prochain, date à laquelle son mandat prendra fin.

Il a précisé : “Alors que nous accueillons la nouvelle année, regardons avec espoir vers 2023, une année pour avancer en tant que Nation vers l’unité, le progrès et la prospérité. Je vous présente mes félicitations, conscient des diverses opinions et interprétations de l’héritage de nos dirigeants.

“J’accueille et j’accepte les accolades et les critiques dans une égale mesure, convaincu que j’ai fait de mon mieux pour servir notre cher pays, le Nigeria, et je prie pour que le prochain président prenne également le relais et poursuive la course pour faire du Nigeria l’un des principaux pays du monde d’ici la fin du siècle.

“Vive l’esprit nigérian d’unité, de rassemblement et de solidarité. Vive la République fédérale du Nigeria. Une nouvelle année heureuse et prospère.”

Le président Buhari, qui a qualifié son message du Nouvel An de valétudinaire, a profité de l’occasion pour appeler les citoyens à réfléchir aux acquis de l’année 2022 et à être prêts à relever les défis de l’année suivante.

“Tout d’abord, je voudrais remercier et honorer le Tout-Puissant qui nous a vu traverser l’année 2022 et nous a permis de voir une autre année. Chaque nouvelle année est l’occasion de réfléchir à l’année écoulée, de se repositionner et d’aller de l’avant avec la nouvelle.

“Cette année est particulièrement importante pour moi car ce message est par essence un discours d’adieu. Après avoir eu l’honneur de vous servir, mes compatriotes, au cours des sept dernières années, mon mandat de président, dans la tradition la plus vénérée de notre démocratie en cours de maturation, doit nécessairement prendre fin.

“Alors que nous célébrons l’opportunité d’être en vie en 2023, nous devons également reconnaître le décès de nos frères et sœurs qui n’ont pas réussi à entrer dans cette nouvelle année. Que leurs âmes reposent dans une paix parfaite”, a-t-il ajouté.

Les élections de 2023

En prévision des élections générales de 2023, le président a rassuré les citoyens en leur disant qu’il veillerait à ce que tous les candidats soient sur un pied d’égalité, ce qui conduirait à des scrutins libres et équitables.

“Dans les cinq prochains mois, nous serons allés aux urnes et aurons élu un nouveau président, ainsi que de nouveaux gouverneurs et une pléthore d’autres élus, tant au niveau national qu’au niveau des États.

“Tous ces principes électoraux et démocratiques fonctionnent de concert en raison des croyances transcendantes, au-delà de la politique partisane, de vous, le grand citoyen du Nigeria. En outre, il y a mon engagement et ma promesse exécutive de veiller à la lettre à ce que les élections de 2023 menées avec diligence par l’INEC soient libres et équitables. La volonté électorale collective et les votes des Nigérians seront respectés, même au crépuscule de mon mandat”, a-t-il promis.

Il a exhorté tous les citoyens qualifiés à participer activement à l’élection à venir.

“En 2023, les Nigérians se rendront aux urnes pour exercer leur droit de vote et élire une nouvelle administration. Il s’agit d’une année importante pour notre pays, afin de garantir une nouvelle transition en douceur du gouvernement vers la personne choisie par le peuple. La loi électorale modifiée de cette administration, qui fera date, garantira des élections libres et équitables dans tout le pays.

“En tant que Nigérians, nous devons également prendre la responsabilité de veiller à ce que les élections de 2023 soient libres et équitables, en évitant de nous engager dans des activités anti-étatiques et autres actes néfastes qui pourraient affecter le déroulement du scrutin. Nous devons également résister à toute tentative d’utilisation par des politiciens pour créer des troubles sous quelque forme que ce soit afin de perturber les élections. Nous, en tant que gouvernement, veillerons à ce que de telles activités soient réprimées avec toute la force de la loi”, a-t-il déclaré.

Le Président Buhari a noté avec fierté les réalisations du pays sur le continent africain et au-delà sous sa direction.

“Réfléchir à l’année 2022 nous permet, en tant que gouvernement, d’examiner notre héritage de succès et de défis. Alors que nous célébrons nos victoires et examinons les obstacles, nous devons tous comprendre que la gouvernance est un continuum, ce qui place toujours une responsabilité de transition sur cette administration pour fournir au gouvernement entrant une feuille de route objective et non partisane pour 2023.

“Nous, le Nigeria, un pays uni par la volonté de Dieu et qui se développe activement en tant qu’entité indivisible, avons été capables, année après année, décennie après décennie, de traverser toutes les tempêtes et d’émerger plus forts et meilleurs là où d’autres sont tombés et se sont désintégrés. Cela a fait de nous une nation unique dans le monde et sur notre continent”, a-t-il déclaré.

Insécurité

Le leader nigérian a exhorté les citoyens à continuer à apporter le soutien nécessaire à l’armée et aux autres agences de sécurité, alors qu’elles trouvent des solutions durables aux problèmes de sécurité qui agitent le pays.

“Alors que nos agences de sécurité continuent à faire la fierté du pays, nous devons continuer à aider nos forces patriotiques en fournissant les renseignements communautaires dont nous avons tant besoin. Il est de notre responsabilité collective de veiller à ce que le Nigeria reste sûr et paisible pour nous tous. Par conséquent, nous avons le devoir et l’obligation de soutenir nos troupes et nos agences de renseignement en étant vigilants et en signalant tout élément suspect. 

“La lutte contre l’insurrection dans la région du Nord-Est n’a cessé d’enregistrer des victoires très nettes au cours de l’année écoulée. Le gouvernement fédéral et le gouvernement de l’État de Borno ont entamé le processus de retour des personnes déplacées dans leurs maisons ancestrales prises par les insurgés. En outre, plus de 82 000 insurgés et leurs familles se sont rendus à l’armée nigériane. Plusieurs insurgés qui se sont rendus sont actuellement pris en charge par le programme de réhabilitation (Operation Safe Corridor). La lutte contre le banditisme, les enlèvements et d’autres crimes dans le Nord-Ouest et d’autres régions prend de l’ampleur et donne des résultats très clairs. L’un d’entre eux est la reprise du service ferroviaire le long du corridor Kaduna – Abuja”, a précisé le président.

Il a souligné l’engagement du gouvernement nigérian à relancer l’économie, après les revers causés par l’émergence de la pandémie de Covid-19.

Leave A Reply

Your email address will not be published.