États-Unis: publication des déclarations d’impôts de M. Trump

0 171

Les déclarations de revenus de l’ancien président américain Donald Trump ont été publiées, mettant fin à une bataille de six ans visant à mieux connaître ses finances.

Les déclarations s’étendent de 2015 à 2020, couvrant la candidature de M. Trump et son passage à la Maison-Blanche.

Elles donnent des détails sur diverses entités par le biais desquelles il aurait payé des impôts, notamment des holdings et des revenus personnels.

En réaction à la publication, vendredi, de milliers de pages de déclarations d’impôts, le camp de M. Trump a prévenu que cette divulgation conduirait à une “aggravation considérable” du clivage politique américain.

Le représentant Don Beyer, membre de la commission des voies et moyens de la Chambre des représentants qui a publié les documents, a déclaré vendredi que M. Trump “a abusé du pouvoir de sa fonction pour bloquer la transparence élémentaire sur ses finances et ses conflits d’intérêts, à laquelle aucun président depuis Nixon n’a renoncé”.

La commission a également constaté que l’Internal Revenue Service – l’entité fédérale américaine chargée de la collecte des impôts – n’a pas contrôlé M. Trump au cours de ses deux premières années de mandat, et n’a commencé à le faire qu’après le lancement d’une procédure de surveillance par le Congrès en 2019.

Pas de déclaration d’impôts en 2020
L’analyse des documents a confirmé que M. Trump n’a payé aucun impôt fédéral en 2020 et seulement 750 dollars (622 livres sterling) en 2016 et 2017.

En revanche, il a payé près d’un million de dollars en 2018.

Les chiffres précédemment publiés montrent que M. Trump a payé un total de 1,1 million de dollars (906 587 £) d’impôts fédéraux sur le revenu de 2016 à 2019, dont la totalité, sauf 1 500 dollars, a été payée en une seule année. Il n’a payé aucun impôt en 2020, dernière année de sa présidence.

Leave A Reply

Your email address will not be published.